Retour vintage sur des superhéros prolétaires

Lorsque des supervilains sèment le trouble, Mr Furieux, Le Fakir Bleu et La Pelle apparaissent mais la plupart du temps avec inefficacité contrairement au capitaine Admirable. Le jour où celui-ci est enlevé par Casanova Frankenstein, la bande de superhéros amateurs ont un nouveau défi à relever.

"Mystery Men" de Kinka Usher © L'Atelier d'Images "Mystery Men" de Kinka Usher © L'Atelier d'Images
Sortie DVD : Mystery Men de Kinka Usher

Dernier avatar des films de superhéros des années 1990, Mystery Men condense, sous le mode parodique, les expériences sérieuses des longs métrages qui le précèdent : ainsi, Mystery Men traverse plus facilement le temps que les Batman de Joel Schumacher parce qu’il propose d’inverser la situation initiale. Ici, ce n’est plus les milliardaires subventionnés par de multiples marques qui ont le premier rôle mais des citoyens américains prolétaires de tous horizons qui veulent aussi de leur côté participer à leur heure de gloire en agissant directement sur l’ordre de la cité. L’histoire initiale clame donc un retour démocratique à l’intérieur du film de superhéros encore très marqué par l’idéologie élitiste selon laquelle il n’y a que les dirigeants économiques et autres élus discutables qui peuvent sauver le monde. Par son propos, Mystery Men annonce un renversement dans la représentation sociale des superhéros qui verra peu à peu l’affirmation d’individus déclassés de la société pour parvenir jusqu’à la dernière consécration sur le thème du genre qu’est Joker (2019) de Todd Phillips. Mais ici, pour ce film qui fut un échec commercial en son temps et qui est devenu culte par la suite via son exploitation vidéo, le ton est extrêmement plus léger, en misant sur les comédies crétines dont les frères Farrelly sont devenus les portes étendards dans les années 1990 et dont Ben Stiller, l’un des Mystery Men, était issu avec Mary à tout prix (1998).

Le film s’oppose en outre au superhéros solitaire pour mettre en avant plusieurs acteurs, parmi lesquels Ben Stiller occupe une place parmi les autres. L’acteur Goeffrey Rush connu pour ses personnages dramatiques se donnent à cœur joie dans la parodie du supervilain à l’ongle du petit doigt long dangereux qui lui servira dans une scène de duel final.

Deux décennies plus tard, le film est devenu une franche proposition décomplexée de revisiter les superhéros à l’heure où les écrans sont soumis à une forte inflation de la production. Il permet en outre de préciser un jalon entre deux décennies distinctes, faisant la synthèse des ratages emblématiques des années 1990 et des promesses qu’annonçaient déjà les années 2000 avec notamment X-Men de Bryan Singer, Batman de Christopher Nolan et Spider-Man de Sam Raimi, sans oublier tous les autres.

Le film est devenu culte comme un objet vintage avec une pleine conscience du processus puisqu’il utilisait déjà tout un fond de ressources vintage avec le disco, la déco, les costumes, la musique, le tout mixé avec la mise en scène tout droit issue de l’univers publicitaire dont est issu le réalisateur français Kinka Usher pour son unique expérience au cinéma.

 

 

91qzekvwhvl-ac-sl1500
Mystery Men
de Kinka Usher
Avec : Ben Stiller (Mr Furieux / Roy), Hank Azaria (Le Fakir Bleu / Jeffrey), William H. Macy (La Pelle / Edie), Paul Reubens (Le Spleen), Janeane Garofalo (La Boule / Carole), Geoffrey Rush (Casanova Frankenstein), Kel Mitchell (L'invisible), Wes Studi (Le Sphinx), Greg Kinnear (Lance Hunt / Le capitaine Admirable), Tom Waits (Dr A. Heller), Claire Forlani (Monica), Eddie Izzard (Tony P.), Prakazrel Michel (Tony C.), Jack Plotnick (M. Pups), Lena Olin (Dr Annabel Leek), Ricky Jay (Victor Weems), Jenifer Lewis (Lucille), Louise Lasser (Violette, la mère du Fakir Bleu), Doug Jones (Pointe Man), Michael Bay (le chef des Fac Boys)
USA – 1999.
Durée : 121 min
Sortie en salles (France) : 15 décembre 1999
Sortie France du DVD : 21 juillet 2020
Format : 1,85 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : L'Atelier d'Images
Bonus :
Commentaire audio de Kinka Usher (VOST)
Suppléments inédits HD :

  • « Nous sommes les autres gars » : dans les coulisses de Mystery Men, interview du réalisateur Kinka Usher (2020, 23’31”, VOST)
  • « Je suis un super-héro, maman »: les costumes de Mystery Men, interview de Marilyn Vance, costumière (2020, 11’56”, VOST)
  • « Champion City en son et lumière »: les effets spéciaux de Mystery Men, interview de Todd Tucker, responsable des effets spéciaux (2020, 9’22”, VOST)
  • « Le Disco, c’est la vie » : la musique de Mystery Men, interview de Daniel Schweiger historien des musiques de film (2020, 8’28”, VOST)
  • « Un regard sur le film par le stagiaire des affiches », interview de Quentin Durand, créateur de « The 90’s Movie club » (2020, 11’19”)

Suppléments d’époque (SD) :

  • « Spotlight on Location » : les coulisses du tournage (1999, 17’39”, VOST)
  • 10 scènes coupées (19’41”, VOST)
  • Bande-annonce d’époque (2’25”, VOST)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.