Un conte sur la préparation à la mort d’une matriarche

Une actrice française à la notoriété internationale, atteinte d’une maladie incurable, a réuni sa famille près d’elle dans le village de Sintra au Portugal.

"Frankie" d’Ira Sachs © ARTE ÉDITIONS "Frankie" d’Ira Sachs © ARTE ÉDITIONS
Sortie DVD : Frankie d’Ira Sachs

Ira Sachs quitte le décor micro communautaire new-yorkais de Brooklyn pour une échappée portugaise où il réunit une troupe d’acteurs venus d’Angleterre, de France, de Belgique, des États-Unis et du Portugal, avec une équipe de tournage franco-portugaise. Ce déplacement à l’égard du décor habituel urbain crée un nouveau cadre propice à l’expression des drames intérieurs de ses personnages, tous réunis comme s’ils formaient une troupe de théâtre. Au moment où une femme de pouvoir et de caractère, dont l’épanouissement est aussi un poids insurmontable pour l’ensemble de son entourage familial, amoureux et amical, chacun est amené à se révéler toujours dans des confrontations de dialogues où les enjeux de mise en scène sont fortement influencés par le cinéma d’Éric Rohmer. Les unités de lieu, de temps et d’action placent délibérément le cadre assumé du théâtre classique tout en mêlant une atmosphère du conte où l’évocation de la mort proche devient davantage une réflexion métaphysique sur l’existence humaine prise par le focus de l’expérience individuelle que l’objet d’un mélodrame. Car Isa Sachs mêle aussi des dialogues nourris et des situations de rencontres inopinées entre les personnages autour de la problématique des relations amoureuses, qu’elles soient passées, présentes ou futures, en faisant appel au genre typiquement américain de la comédie de remariage qui eut ses heures de gloire dans les années 1940. Pour cela, il fallait effectivement au cinéaste un casting solide autour d’acteurs qui maîtrisent parfaitement leurs propositions originales associé à un chef opérateur en la personne du lumineusement inspiré Rui Poças (chef opérateur des films de João Pedro Rodrigues et de Miguel Gomes) qui sache aussi bien saisir en de longs plans séquences la subtilité de jeu des acteurs comme des décors extérieurs qui contribuent pleinement à la mise en scène globale.

Le scénario n’échappe malheureusement pas aux problématiques focalisées sur un groupe social aisé où flirtent incidemment argent et culture, mis en scène avec perspicacité dans la relation entre l’actrice et son fils qui fait de l’argent de la manipulation de l’argent. En revanche, le scénario ne va pas chercher l’analyse psychologique qui aurait été davantage la démarche d’Ingmar Bergman alors que le cadre s’y prêtait. Même s’il manque une ambition supplémentaire dans l’analyse au scalpel de la composante familial, le film d’Ira Sachs est parfaitement réalisé et mis en scène avec l’appui de toute une équipe artistique compétente !

 

 

frankie-dvd
Frankie
d’Ira Sachs
Avec : Isabelle Huppert (Frankie, l’actrice), Marisa Tomei (Irene, la coiffeuse de cinéma américaine), Jérémie Renier (Paul, le fils de Frankie), Brendan Gleeson (Jimmy, le deuxième mari de Frankie), Vinette Robinson (Sylvia, demi-sœur par alliance de Paul), Greg Kinnear (Gary, le cadreur de cinéma américain), Ariyon Bakare (Ian, le mari de Sylvia), Carloto Cotta (Tiago, le guide portugais), Pascal Greggory (Michel, le premier mari de Frankie et père de Paul)
France, Portugal – 2019.
Durée : 94 min
Sortie en salles (France) : 28 août 2019
Sortie France du DVD : 15 janvier 2020
Format : 1,85 – Couleur
Langues : anglais, français, portugais - Sous-titres : français.
Éditeur : ARTE ÉDITIONS

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.