Ingmar Bergman, ce grand enfant

La réalisatrice Margarethe von Trotta relève le défi de la commande qui lui est proposée de réaliser un documentaire sur Ingmar Bergman, l'un des cinéastes qui l'a le plus inspirée.

"À la recherche d'Ingmar Bergman" de Margarethe von Trotta © Épicentre Films "À la recherche d'Ingmar Bergman" de Margarethe von Trotta © Épicentre Films

Au sujet de l'édition DVD : À la recherche d'Ingmar Bergman de Margarethe von Trotta

Si Ingmar Bergman est un cinéaste consacré qui dispose d'une place confortable dans l'histoire du cinéma mondial, que sa filmographie a d'ores et déjà connu plusieurs analyses, que reste-t-il de la modernité de ses problématiques et de ses choix de mises en scène ? La cinéaste allemande Margarethe von Trotta, qui ne cache jamais son admiration pour cette colossale figure de la mise en scène au cinéma comme au théâtre, s'attache à découvrir l'identité du cinéaste au fil de ses rencontres avec des proches collaborateurs et des cinéastes (Olivier Assayas, Carlos Saura, Ruben Östlund). Pour cela, son scénario suit grossièrement une trame chronologique, sans aller cependant aller enquêter dans sa biographie la plus intime, notamment son enfance, avec ce parti pris spécifique que son cinéma est tellement autobiographique que l'analyse attentive de ses films livrera elle-même l'identité recherchée du cinéaste. Ingmar Bergman n'a jamais caché son attrait pour sa propre enfance qu'il a su mettre en scène sans aucun implicite dans Fanny et Alexandre (1982). Son enfance fut sa stimulation incessante dans sa création, alors qu'il a fui davantage le rôle qui lui était assigné de père. Comme si en restant enfant éternellement, son pouvoir créatif pour interroger la psyché humaine était sans limite, à l'instar de cet enfant se réveillant d'un rêve en introduction de Persona (1966) et dans lequel il devient dès lors d'y voir l'image du cinéaste lui-même.
Margerethe von Trotta assume pleinement son point de vue subjectif en apparaissant devant la caméra pour mener ses entretiens dans une ambiance de complicité avec ses interlocuteurs. Rien de bien extraordinaire dans la forme du documentaire mais le film se laisse suivre avec un vrai plaisir pour comprendre Ingrid Bergman et son actualité une décennie après son décès. Aucune tentative, malgré la fascination pour le cinéaste, de faire une hagiographie, en montrant également que ce sont les démons, les difficultés de l'homme qui ont fait le cinéaste à l'analyse percutante de la psychologie humaine que l'on connaît, tout simplement parce que son premier terrain d'étude, c'était lui-même et ses émotions. Le film montre aussi à quel point Ingmar Bergman était en avance sur son temps du côté de la représentation des personnages féminins portés par de brillantes actrices. C'est aussi à cette dimension politique que ce touchant et intelligent documentaire rend hommage.

 

 

a-la-recherche-de-ingmar-bergman-dvd
À la recherche d'Ingmar Bergman
Ingmar Bergman: Vermächtnis eines Jahrhundertgenies
de Margarethe von Trotta
Allemagne, France, 2018.
Durée : 95 min
Sortie en salles (France) : 5 septembre 2018
Sortie France du DVD : 8 janvier 2019
Format : 1,85 – Couleur
Langues : anglais, français, allemand, suédois - sous-titres : français, anglais.
Éditeur : Épicentre Films
Bonus :
Entretien avec la réalisatrice Margarethe von Trotta (13’)
Rencontre avec Margarethe von Trotta et Stéphane Goudet au Cinéma Le Méliès (Montreuil) (9’)
Galerie de photos
Bio-filmographie de la réalisatrice Margarethe von Trotta
Bande-annonce



 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.