"N’avons-nous pas toujours été bienveillants ?" de Vincent Barré et Pierre Creton

Quand le cinéaste sédentaire Pierre Creton rencontre l’architecte et sculpteur globe-trotter Vincent Barré, cela donne une collaboration sur le long cours avec des films coréalisés en 2005 et 2016 réunis ici dans cette édition livre-DVD.

"Papa, Maman, Perret et moi, un appartement pour témoin" (2009, 30 min) de Vincent Barré et Pierre Creton © La Traverse "Papa, Maman, Perret et moi, un appartement pour témoin" (2009, 30 min) de Vincent Barré et Pierre Creton © La Traverse
Sortie du coffret livre-DVD : N’avons-nous pas toujours été bienveillants ? de Vincent Barré et Pierre Creton

Dans une édition jumelle, sont sortis sous la forme d’un livre-DVD une rétrospective des courts métrages de Pierre Creton intitulé Habiter d’un côté et de l’autre 5 films coréalisés par le même Pierre Creton et Vincent Barré. Quand on connaît bien l’univers de Pierre Creton, il est fascinant de voir comment la greffe s’opère avec le monde de Vincent Barré. La personnalité de celui-ci est forte et c’est dans d’autres chemins qu’il emmène arpenter Pierre Creton, en Écosse, en Chine, au Tibet, en Savoie, etc. Mais dans le déplacement, l’attachement à la terre est toujours bien présent mais en incluant le mouvement dont la meilleure définition philosophique se trouve dans le film Petit traité de la marche en plaine où la pensée est en mouvement au fil des pas qui mène à des rencontres humaines, végétales et paysagères. Ces coréalisations amènent aussi à davantage de documentaire assumé en tant quel tel, surtout lors de rencontres avec des artistes à l’œuvre comme un témoin rescapé de l’Occupation allemande en France.

Le monde reste toujours une énigme que l’architecture comme la littérature semblent pouvoir mettre en ordre, tout en se faisant au final plus modeste devant l’effervescence de la nature. Vincent Barré et Pierre Creton cultivent leur complicité dans leurs réalisations en cultivant leur goût pour la découverte insatiable, questionnant sans cesse leurs images irrémédiablement marquées par l’influence picturale. Et le cadre dans lequel les personnes filmées, qu’il s’agisse d’une maison témoin de l’architecte Auguste Perret, comme de l’évocation des souvenirs de l’Occupation ou encore de la vie de Cézanne, dialogue avec l’histoire des arts comme autant de portes ouvertes pour voyager dans le temps et l’espace immédiat paradoxalement.

Une précieuse édition portée par La Traverse et les Éditions de l’Œil, qui grâce au livre ouvre les connexions plastiques que laissent entendre les films conçus avec une fausse simplicité mais avec une profonde inspiration de la composition artistique élémentaire.

 

 

b2b54f-9444bf945ef749e18a0acabdfc3365fa-mv2
N’avons-nous pas toujours été bienveillants ?
5 films de Vincent Barré et Pierre Creton :
Détour
suivi de Jovan from Foula (2005, 30 min)
L’Arc d’Iris, souvenir d’un jardin (2006, 30 min)
N’avons-nous pas toujours été bienveillants ?
Recueil composé de Papa, Maman, Perret et moi, un appartement pour témoin (2009, 30 min), Le Paysage pour témoin, rencontre avec Georges Arthur Goldschmidt (2009, 43 min), Aline Cézanne (2010, 20 min) et Deng Guo Yuan, in the garden (2010, 24 min)
Petit traité de la marche en plaine (2014, 26 min)
Simon at the crack of dawn (2016, 9 min)
1 film de Vincent Barré : Mètis

 

Sortie France du livre-DVD : 8 mars 2021
Langue : français - Sous-titres : anglais.
Coéditeurs : La Traverse coédité avec les Éditions de l’Œil


Livre comprenant : « Le détour, c’est le passage » texte de Cyril Neyrat
Œuvres de Vincent Barré : croquis, vidéogrammes, sculptures, herbier
Œuvres de Pierre Creton : vidéogrammes, collages, photographies, documents, dessins, monotypes, affiches
Œuvres de Vincent Barré et Pierre Creton : correspondances, herbier, vidéogrammes, montages photographiques...
Filmographies de Vincent Barré et Pierre Creton

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.