Hommes au bord de la crise de nerf

À la suite d'un licenciement massif, plusieurs hommes se retrouvent au chômage et quelques amis parmi eux se retrouvent régulièrement au café sans que jamais leur situation n'évolue de manière positive

" Les Lundis au soleil" (Los Lunes al sol) de Fernando León de Aranoa © Colored Films " Les Lundis au soleil" (Los Lunes al sol) de Fernando León de Aranoa © Colored Films

Sortie DVD : Les Lundis au soleil de Fernando León de Aranoa

Il y a dix-sept ans, Fernando León de Aranoa réunissait pour son troisième long métrage les excellents acteurs espagnols Javier Bardem et Luis Tosar. Il a depuis retrouvé Javier Bardem dans son dernier film réalisé à ce jour : Escobar (Loving Pablo, 2017). Comme dans A Perfect Day (2016), le réalisateur s'intéresse plus particulièrement à une communauté d'hommes enfermée sur elle-même. Le chômage les a en l'occurence marginalisés, le reste de la société poursuivant son aventure sans eux. Et en premier lieu ceux qui travaillent semblent si loin des chômeurs, produisant des failles dans le couple, notamment celui de José. Chaque personnage exprime une souffrance différente à se retrouver au chômage, chacun s'enfermant à sa manière dans sa propre dépression. Face à ce sombre constat, un certain humour affleure face aux situations. Javier Bardem dans le rôle de Santa, bien que mélancolique, est celui qui va faire le lien entre chacun pour peu à peu les faire sortir de leur torpeur, lui qui avait foi par le passé dans le combat syndical. Tous ces personnages chacun à leur manière sont très touchants parce que profondément humains. Le réalisateur n'a pas pour autant choisi, à la manière d'un Ken Loach sur le même sujet, une mise en scène réaliste. Au contraire, chaque séquence est construite comme une micro scène de théâtre où chaque personnage doit réagir face à son interlocuteur dans un endroit clos, sans que la dimension sociale ne soit abordée. Au centre de l'ambition du cinéaste se trouve la volonté de retranscrire le mal-être de la marginalisation à laquelle conduit le chômage. Aucune intention ici de documenter le réel mais bien de rendre compte de la souffrance de ces personnages. Un récit intime où des hommes en crise osent témoigner ensemble de leurs failles et de leurs blessures, avec une pointe de légère autodérision.

 

les-lundis-au-soleil-3760217960449-0
Les Lundis au soleil
Los Lunes al sol
de Fernando León de Aranoa
Avec : Javier Bardem (Santa), Luis Tosar (José), José Ángel Egido (Lino), Nieve de Medina (Ana), Enrique Villén (Reina), Celso Bugallo (Amador), Joaquín Climent (Rico), Aida Folch (Nata), Serge Riaboukine (Serguei), Laura Domínguez (Ángela)
Espagne, France, Italie, 2002.
Durée : 113 min
Sortie en salles (France) : 12 mars 2003
Sortie France du DVD : 27 février 2019
Couleur
Langue : espagnol - Sous-titres : français.
Éditeur : Colored Films
Distributeur : BQHL Diffusion

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.