"Dolls" un film réalisé par Stuart Gordon

La jeune Judy avec son ours en peluche se retrouvent perdus en pleine forêt avec son propre père et sa belle-mère qui la haïssent et la méprisent ouvertement. Ils sont recueillis par un étrange couple dans une maison isolée peuplée de nombreuses inquiétantes poupées.

"Dolls" de Stuart Gordon © Sidonis Calysta "Dolls" de Stuart Gordon © Sidonis Calysta
Sortie du combo Blu-ray/DVD : Dolls de Stuart Gordon

Après le succès de Re-Animator (1985), adaptation d’une nouvelle de Lovecraft, Stuart Gordon s’est retrouvé aux commandes d’une nouvelle exploration du cinéma d’horreur appelé à devenir culte, en créant la figure de la poupée tueuse avant la sortie de la saga Chucky. Plutôt que de plonger dans l’horreur pure, Stuart Gordon a fait le choix de rendre hommage aux classiques du cinéma d’horreur hollywoodien des années 1930 comme Frankenstein (James Whale, 1931). Ainsi, pas de scènes gores même si certaines séquences sont proches de cette exploration de l’horreur. Stuart Gordon s’inspire explicitement du conte de fée horrifique en mettant notamment entre les mains de la jeune enfant innocente un livre narrant l’histoire d’Hansel et Gretel.

Les victimes privilégiées ici sont les adultes qui ont non seulement perdu leur âme d’enfants mais se révèlent toxiques et nocifs à l’égard de l’innocence enfantine. L’histoire est ainsi un conte cruel moralisateur, où sont ainsi condamnées tout d’abord des femmes ayant comme symbole explicite d’inspiration Madonna alors que les hôtes, couple de sorciers, est habillé de manière old school, tout droit issu des XVIII-XIXes siècles. Contrairement à Chucky sorti quelques mois après Dolls, Stuart Gordon ne se focalise pas sur une poupée tueuse en particulier, mais sur l’ensemble des jouets comme incarnant une enfance refoulée. La vie des jouets durant la nuit en l’absence de leurs propriétaires avait ainsi déjà inspiré des scénaristes bien avant le premier film de Pixar Toy Story une décennie plus tard. En revanche, les techniques d’animation résolument kitschs en 2021, possèdent un véritable charme désuet en rendant hommage à l’animation en stop motion de Ray Harryhausen. Ainsi, ce film traverse aisément les décennies pour s’adresser au public le plus large amateur notamment de cinéma de genre avec une cruauté supplémentaire par rapport à ces tendres peluches nommées Greamlins.

 

 

dolls-les-poupees-combo-dvd-blu-ray-fantastique-horreur-science-fiction-1999-eur
Dolls : les poupées
Dolls
de Stuart Gordon
Avec : Carrie Lorraine (Judy Bower), Ian Patrick Williams (David Bower), Carolyn Purdy-Gordon (Rosemary Bower), Guy Rolfe (Gabriel Hartwicke), Hilary Mason (Hilary Hartwicke), Stephen Lee (Ralph Morris), Bunty Bailey (Isabel Prange), Cassie Stuart (Enid)
USA, 1987.
Durée : 77 min
Sortie en salles (France) : 29 avril 1987
Sortie France du DVD : 4 mai 2021
Format : 1,85 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : Sidonis Calysta

Bonus :
Bande-annonce
Documentaire de Christophe Champclaux

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.