Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2020 Billets

5 Éditions

Billet de blog 14 oct. 2021

"Mon oncle du Texas" un film réalisé par Robert Guez avec Henri Tisot

Dans l’espoir de recevoir le gros héritage d’un oncle parti faire fortune au Texas, Dieudonné est envoyé d’un village provençal aux USA par sa famille. Sur place, Dieudonné déchante très vite car l’héritage n’est pas celui qu’il espérait, ce qui ne l’empêche pas de vivre une expérience qui va changer sa vie.A

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au sujet de l'édition DVD : Mon oncle du Texas de Robert Guez

Un film un peu tombé aux oubliettes, qui permet de redécouvrir la personnalité du comédien Henri Tisot, qui fut en son temps, les années 1960, connu pour son imitation du général De Gaulle. Quant au réalisateur Robert Guez, il s’est davantage évertué à la télévision qu’au cinéma, notamment avec Thierry La Fronde, sa série la plus connue.

Mon oncle du Texas est d’un point de vue de mise en scène cinématographique extrêmement pauvre, surtout compte tenu qu’à la même époque la Nouvelle Vague insufflait un dynamisme certain. Pourtant, dans ce petit village de Provence qui ouvre le film, il y avait bien un réel dynamisme à saisir de manière assez naturaliste la vie où une rumeur se répand très vite. Les espoirs de cinéma sont entièrement concentrés dans cette séquence alors que tout le reste du film en Amérique offre une image de ce monde outre-Atlantique en rien crédible, qu’il s’agisse des personnages, des situations comme des lieux : tout est faux et sent un manque total d’inspiration pour créer du récit. Le scénario caractérise une profonde paresse et se repose notamment à l’excès sur la personnalité de l’acteur principal Henri Tisot pour le faire vivre. Or, cet imitateur aux bonnes réparties est bien peu à l’aise devant une caméra, ne sachant ni quel profil présenter ni quelle intention de voix emprunter. Il reste cependant le plaisir de voir jouer Julien Carette dans l’un de ses derniers rôles : il interpréta encore 3 autres avant sa disparition en 1966 après 137 rôles devant une caméra depuis l’apparition du cinéma parlant au tout début des années 1930.

La morale du récit est résolument franchouillarde avec l’objectif de démontrer que le rêve américain de la fortune facile est un mensonge et que la seule richesse que peut développer un Français aux USA, c’est son talent de cuisinier et son « french kiss ». Cela fait peu pour faire un film mais traduit aussi l’aspiration d’une certaine France conservatiste et chauvine en ce début des années 1960.

Mon oncle du Texas
de Robert Guez
Avec : Henri Tisot (Dieudonné), Berthe Bovy (la grand-mère Elisa), Jess Hahn (Brad), Julien Carette (Dédé Girofle), Jacques Fabbri (le patron de l'hôtel de New York), Valéry Inkijinoff (le vieil indien), Janine Vila (Cristal), Charles Blavette (le père), Philippe Beharn, René Génin, Gordon Heath, Jean-Pierre Rambal, Marie Sirago, Andrée Turcy, Katy Vail
France, 1962.
Durée : 85 min
Sortie en salles (France) : 28 septembre 1962
Sortie France du DVD : 17 avril 2019
Noir & Blanc
Langue : français.
Éditeur : LCJ Éditions

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
NFT et métavers, symboles de la fuite en avant éperdue du système économique
Les jetons non-fongibles, qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan