"Les Étendues imaginaires" (Huan tu) un film de Siew Hua Yeo

Un ouvrier chinois travaillant à Singapour sur un grand chantier de construction visant à étendre la surface de l’île, disparaît mystérieusement. Un officier de police mène son enquête et découvre la réalité de l’exploitation des ouvriers sans papiers ainsi qu’un cyber-café peuplés d’insomniaques.

"Les Étendues imaginaires" (Huan tu) un film de Siew Hua Yeo © Épicentre Films "Les Étendues imaginaires" (Huan tu) un film de Siew Hua Yeo © Épicentre Films
Sortie DVD : Les Étendues imaginaires de Siew Hua Yeo

Une disparition suivie de l’enquête d’un policier solitaire qui semble blasé par la réalité inhumaine qui l’entoure, plonge directement le récit dans le cadre du polar tout en ouvrant une porte à une éventuelle entrée fantastique, le tout dans le contexte de la politique d’extension de la surface de Singapour qui a déjà gagné plus de 25% de sa superficie. Le réalisateur et scénariste Siew Hua Yeo frappe ici très fort en mêlant avec subtilité la réalité sociale et politique méconnue de Singapour à un polar à la lisière avec le fantastique. Ce mélange inspiré des genres trouve pleinement son sens dans la situation d’une île qui, dans une logique néolibérale de croissance infinie, étend sa superficie terrestre sur la mer en allant notamment acquérir illégalement du sable dans les pays voisins qui fournissent également leur main d’œuvre en très grand nombre dans un mépris total du respect de leurs droits fondamentaux.

Le cinéaste dresse le portrait surréaliste mais oh combien réaliste, de son pays qui, pour imposer sa puissance économique, doit sans cesse exploiter les ressources et la main d’œuvre humaine des pays voisins. L’entrée dans le jeu vidéo à un moment du film, rend compte de ces « étendues imaginaires » où tout est possible dans un monde déconnecté de la réalité humaine et où seules les lois du marché règnent en maître absolu. Dans ce monde, les rêves sont remplacés par une plongée dans le monde virtuel en ligne et le temps de repos fondamental dans la négociation des droits du travail a totalement disparu. Ainsi, Les Étendues imaginaires sous ses traits de film noir semi-onirique dresse une puissante métaphore à travers l’exemple singulier de la destinée de Singapour, du cauchemar de la suprématie de la logique néolibérale de croissance infinie.

En plus du film noir, Siew Hua Yeo flirte doucement avec l’étrangeté du cinéma de David Lynch et affirme un regard esthétique et politique singulier qui hante longtemps au-delà du film.

 

 

les-etendues-imaginaires-dvd
Les Étendues imaginaires
Huan tu
de Siew Hua Yeo
Avec : Peter Yu (Lok), Luna Kwok (Mindy), Liu Xiaoyi (Wang), Jack Tan (Jason), Ishtiaque Zico (Ajit)
Singapour, France, Pays-Bas, 2018.
Durée : 95 min
Sortie en salles (France) : 6 mars 2019
Sortie France du DVD : 3 septembre 2019
Format : 2,39 – Couleur
Langues : mandarin, anglais, bengali - Sous-titres : anglais, français.
Éditeur : Épicentre Films

Bonus :
Rencontre avec le réalisateur Yeo Siew Hua et l’actrice Luna Kwok (2019, 11’)
Entretien avec l’actrice Yue Guo (3’)
Galerie de photos
Bio-filmographie de Siew Hua Yeo
Bande-annonce

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.