Pour quoi l’État d’Israël veut anéantir la Palestine

 Parution du livre Israël, de la « Terre Promise » à l’occupation des territoires, de Mamadou NdiayeMamadou Ndiaye, ancien instituteur, met à profit les années de sa retraite pour partager son érudition. Fort de sa « petite bibliothèque » personnelle comprenant plusieurs centaines d’ouvrages, il se lance donc dans l’écriture d’un ambitieux ouvrage consacré au conflit israélo-palestinien.

 

Parution du livre Israël, de la « Terre Promise » à l’occupation des territoires, de Mamadou Ndiaye

Mamadou Ndiaye, ancien instituteur, met à profit les années de sa retraite pour partager son érudition. Fort de sa « petite bibliothèque » personnelle comprenant plusieurs centaines d’ouvrages, il se lance donc dans l’écriture d’un ambitieux ouvrage consacré au conflit israélo-palestinien. Ainsi a commencé le projet de ce qui allait devenir un livre édité auprès de L’Harmattan. Passionné d’histoire, la compréhension de ce conflit passe ainsi pour Mamadou Ndiaye par une exploration très attentive des siècles passés. Son ouvrage est ainsi chronologique et thématique, dont les six parties voient défiler plusieurs millénaires d’histoire en commençant par « L’Antiquité et les temps bibliques », titre de sa première partie, et en terminant son récit avec l’année 2009. Les nombreuses sources historiques étudiées offrent une bonne synthèse historique en 300 pages pour comprendre le conflit israélo-palestinien. Le titre évoque la triste dualité d’un État d’Israël, entre une diaspora juive qui rêvait d’une Terre promise pour échapper aux massacres et à l’antisémitisme multiséculaire, et un sionisme virulent entraînant l’occupation agressive et discriminatoire des territoires palestiniens. L’apartheid de la politique sioniste des gouvernements israéliens est au fil des pages dès lors clairement établi, avec l’appui d’une géopolitique tendue faisant intervenir depuis plus d’un siècle les puissances occidentales selon des intérêts idéologiques associés à un besoin de s’approprier d’une manière ou d’une autre les gisements pétroliers et le bénéfice juteux du commerce des armes.

Au cours de ce récit, Mamadou Ndiaye se soucie tout particulièrement de revisiter l’histoire à l’aune du conflit israélo-palestinien, comme pour mettre en valeur le hors champ souvent peu mis en avant par les commentateurs des actualités au Moyen-Orient et des manuels d’histoire en France. Si les rapports de forces géopolitiques ont évolué au fil des décennies, tout particulièrement depuis la création-Nakba de l’État d’Israël en 1948, faisant apparaître de nouveaux acteurs et forces politiques, le grand perdant de cette histoire reste la population palestinienne dans sa très large majorité, qui disparaît physiquement ou qui tente de survivre en étant privée des moyens de subsistance élémentaire, à commencer par l’accès à l’eau suivi de l’application des principes contenus dans la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Pour cette raison, l’ONU a mis en garde à plusieurs reprises l’État Israélien quant à sa politique guerrière d’expansion territoriale et discriminatoire sur son propre sol. Mais l’ONU, grâce au véto récurrent des États-Unis au sein du Conseil de sécurité, s’est révélé totalement impuissant à empêcher la perpétuation des nettoyages ethniques. Il résulte de cette longue histoire contée patiemment et avec parfois quelques envolées lyriques subjectives de la part de son auteur, un sincère et humaniste cri d’alarme. Cet ouvrage trouve dès lors tout son sens dans la nécessité impérieuse de sortir du fatalisme ambiant quant à l’état du monde lancé sous forme de litanies morbides par les grands médias à l’idéologie douteuse loin de la neutralité de façade. La compréhension de l’histoire nous offre dès lors une perspective élargie, où les puissances politiques sont appelées à assumer leurs responsabilités devant leurs concitoyens auxquels ils doivent justice sociale, application sans aucune discrimination de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme auxquels les États ont souscrit afin que deux individus, quelles que soient leurs différences, leur situation dans le temps et l’espace, puissent continuer à former le premier maillon d’une société.

 

 

 

 

Israël, de la « Terre Promise » à l’occupation des territoires

de Mamadou Ndiaye

 

Nombre de pages : 324

Date de sortie (France) : 15 janvier 2015

Éditeur : L’Harmattan

 

lien vers le site de l’éditeur : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=45615

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.