Une somme de mythologies pour fabriquer un super-héros

Le gardien des sept péchés capitaux cherche son champion pour conserver la paix dans le monde et le trouve dans un adolescent abandonné par sa mère : celui-ci va devenir Shazam, un super super-héros.

"Shazam !" de David F. Sandberg © Warner Bros. "Shazam !" de David F. Sandberg © Warner Bros.

Sortie DVD : Shazam ! de David F. Sandberg

Voici un nouveau super-héros de la sphère DC Comics à apparaître devant une caméra après ses collègues Batman, Superman, Wonder Woman, Aquaman. Il s'agit de l'adaptation d'un comic qui eut son heure de gloire dans les années 1940 alors qu'il avait pour premier nom « Captain Marvel », avant que la société concurrente de DC Comics lui rachète les droits d'exploitation dudit nom. Cette nouvelle production poursuit l'exploration sans fond de l'univers des super-héros qui suit un rythme d'une vive inflation depuis presque bientôt deux décennies. L'espace pourrait paraître sursaturé mais les productions se poursuivent. Peu d'originalité dans ce nouveau super-héros qui se contente d'additionner les pouvoirs magiques des autres super-héros. Et à plus forte raison puisque son nom est l'acronyme de plusieurs figures mythologiques surhumaines (Salomon, Hercule, Atlas, Zeus, Achille, Mercure). Le film se veut une réflexion consciente de la construction du super-héros moderne à l'heure où celui-ci s'est pleinement intégré dans le quotidien de chacun. Il choisit en outre son public cible privilégié : les adolescents qui rêvent d'être invincibles. Le réalisateur fait référence au film Big de Penny Marshall où un jeune se retrouvait propulser dans le corps d'un adulte : Shazam est ainsi immature mais c'est totalement délibéré, comme une envie régressive d'aborder ce nouveau personnage devant la caméra. En revanche, rien de bien inédit de ce côté. Même la multiplication des super-héros était bien plus inspirée dans Spider-Man : New Generation. Le scénario possède ainsi une petite touche subtile d'analyse critique du mythe et de la construction du surhomme et de la fascination qu'il exerce sur les spectateurs contemporains. En revanche, les acteurs sont bien peu inspirés par leur personnage, le méchant de service n'a guère de singularité et la mention des 7 péchés capitaux n'est nullement exploitée dans le scénario. Shazam propose une histoire qui est à mille lieues de la mythologie qu'il convoque pourtant.

 

 

61zj2ghxg1l-sl1000
Shazam !
de David F. Sandberg
Avec : Zachary Levi (Shazam), Asher Angel (William « Billy » Batson, vraie forme), Jack Dylan Grazer (Frederick « Freddy » Freeman), Mark Strong (Dr. Thaddeus Bodog Sivana), Djimon Hounsou (le sorcier Shazam), Grace Fulton (Mary Bromfield), Ian Chen (Eugene Choi), Jovan Armand (Pedro Peña), Faithe Herman (Darla Dudley), David J. MacNeil (M. Bryer), Cooper Andrews (Victor Vasquez), Marta Milans (Rosa Vasquez), Lotta Losten (Esther Crosby), John Glover (M. Sivana), Andi Osho (Mme Glover), Caroline Palmer (la mère biologique de William « Billy » Batson), Michelle Borth (Mary Bromfield, forme adulte magique), Ross Butler (Eugene Choi, forme adulte magique), Adam Brody (Freddy, forme adulte magique), D. J. Cotrona (Pedro Peña, forme adulte magique), Meagan Good (Darla Dudley, forme adulte magique)
USA, 2018.
Durée : 132 min
Sortie en salles (France) : 3 avril 2019
Sortie France du DVD : 7 août 2019
Format : 2,39 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : Warner Bros.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.