La norme polaire ou l'oubli écologique

Le pôle Nord est menacé par le projet immobilier d'un mégalomaniaque homme d'affaires sans scrupules. Norm, paisible ours blanc qui a le don de parler le langage humain, se sent l'âme de sauver son monde, même s'il passe pour un fou auprès de sa communauté.

"Norm" de Trevor Wall © TF1 Vidéo "Norm" de Trevor Wall © TF1 Vidéo

Sortie DVD : Norm de Trevor Wall

Norm est le premier long métrage d'animation réalisé par Trevor Wall, qui s'était auparavant consacré à la réalisation d'épisodes de séries télévisées d'animation (Hero : 108, Zevo-3, Sabrina, l'apprentie sorcière). Si le passage sur le grand écran qui aurait pu lui offrir de nouvelles ailes pour voler de son propre chef, il devient pour le réalisateur une nouvelle occasion de fabriquer une animation ciblée jeune public et familial, avec tous les ressorts attendus d'une animation made US produite à la chaîne. L'animation comme l'ensemble de la réalisation fait preuve d'un manque absolu d'imagination, se contentant de répéter à l'envi les bonnes vieilles formules du cinéma d'animation de ces dernières années. L'histoire se suit sans grand ennui, certes, mais sans le moindre entrain, en raison d'un enchaînement de séquences se déroulant à l'infini comme un papier à musique inusable. L'aventure est à l'honneur pour ce personnage principal de gros ours polaire qui répond bien à son prénom par sa banale normalité. Il y a bien un message écologique : autrement dit, le film semblerait avoir quelque chose à dire et à défendre autour de cette idée qu'un méchant capitaliste est prêt à faire fondre la banquise pour son profit personnel. La jeune enfant surdouée Olympia, le comprend très bien et plus tard sa mère. Mais cet intérêt écologique est aussi peu sincère que le retour à la simplicité et au respect de l'environnement naturel prôné par James Cameron dans son rouleau compresseur de la modernité Avatar. L'écologie est ici une fois de plus un instrument marketing pour vendre un film, comme le méchant Greene du film en question vend un projet immobilier abject en se servant de l'image populaire d'un bon gros ours blanc que l'on prendrait pour une tendre grosse peluche. L'humour utilisé ici est lui-même éculé, malgré la surabondance de clins d'œil au cinéma d'aventure, parodiant Mission Impossible aussi bien que l'univers d'Hitchcock (le titre original Norm of the Northressemble à s'y méprendre au North by Northwest du maître du suspens). Hélas, toutes ces références ne sont jamais au service d'un dialogue avec le public : on est bien plutôt proche du monologue d'un film s'écoutant lui-même, avec une faconde indigérable. Au final, il reste un film de bonne facture, qui plaira aisément à tout un public qui l'oubliera certainement aussi vite.

dvd-norm

Norm
Norm of the North
de Trevor Wall
USA - Inde – 2016.
Durée : 86 min
Sortie en salles (France) : 21 décembre 2016
Sortie France du DVD : 25 avril 2017
Couleur
Langue : français.
Éditeur : TF1 Vidéo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.