Parution du livre Femmes et cinéma, sois belle et tais-toi ! de Brigitte Rollet

Avec enthousiasme, suite aux révolutions des mœurs dans le monde entier qui ont rencontré une véritable effervescence, on pouvait croire avec entrain que « XXIe siècle serait féminin ou ne serait pas ». Après tant de siècles de l’histoire de l’homme, quand allait s’affirmer sans complexes une époque où la moitié de l’humanité cesserait d’être exclue ? Personne n’est contre la femme comme personne n’est contre la liberté, l’écologie, la nature, l’humanité… Et pourtant, le constat est toujours bien amer. Brigitte Rollet s’est consacrée en cet ouvrage synthétique de moins de 100 pages à proposer un état des lieux de la situation de la femme dans le cinéma, à partir d’une rétrospective historique où la figure tutélaire des femmes de cinéma serait Alice Guy jusqu’à une époque actuelle plurielle mais toujours minoritaire pour les femmes, qu’elles soient derrière la caméra ou devant en pleine capacité d’être elle-même, librement elle-même sans le diktat de la pensée conservatrice masculine. À partir de données statistiques, dans le cinéma français et hollywoodiens, Brigitte Rollet, chercheuse habilitée au Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (USVQ) et enseignante à Sciences-Po, rappelle succinctement les diverses barrières que rencontrent les femmes qui veulent réaliser ou produire des films, ou assumer en pleine conscience de cause en tant qu’actrice une image de femme. Pour nourrir cet aperçu, les pages du livre sont émaillées en aparté de quelques phrases de femmes de cinéma qui ont traversé l’histoire et qui sont autant de témoignages cinglants de la prise de conscience d’un genre sans cesse marginalisé. L’objectif n’est pas pour l’auteure d’analyser les causes mais bien davantage de dresser un rappel de l’urgence de faire bouger les consciences sur une réalité sociale et culturelle figée depuis les grands espoirs des années 1990, comme une introduction dans le but d’écarquiller les yeux des spectateurs que nous sommes tous sur une représentation du monde au cinéma qui n’a rien de démocratique. Et pourtant, elle est toujours de mise, et en premier lieu dans la plupart des festivals, à commencer par Cannes qui cache mal, non seulement son absence total d’engagement en la matière, mais frise la misogyne pour l’étroitesse de ses choix. Preuves à l’appui, Brigitte Rollet choisit de comparer ce festival français, prétendument un modèle mondial, à Berlin ou encore Venise.

 

 

qu-est-ce-que-l-industrieducine-ma-a-contre-les-femmes

Femmes et cinéma, sois belle et tais-toi !
de Brigitte Rollet

Nombre de pages : 80
Date de sortie (France) : 24 février 2017
Éditeur : Belin
Collection : Égale à égal

lien vers le site de l’éditeur

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.