Il était une fois l’Amérique de la main d’œuvre chinoise

Ah Sahm débarque à San Francisco dans les années 1870 après avoir quitté sa Chine natale pour partir à la recherche de sa sœur. Il ne tarde pas à mettre en pratique ses compétences en arts martiaux pour faire face à ses ennemis.

"Warrior" © DR "Warrior" © DR
Sortie du coffret DVD : Warrior saison 1

Cette adaptation libre d’une idée originale de Bruce Lee propose de découvrir le San Francisco des années qui suivent la fin de la guerre de Sécession au sein de la communauté chinoise sollicitée en masse sous la forme d’une main d’œuvre sous payée par un pays en pleine croissance industrielle. Deux communautés s’opposent avec une violence raciste sans commune mesure : des Irlandais qui sombrent dans l’alcool en attendant du travail face à des Chinois nouvellement arrivés qui sont eux payés pour un salaire moindre. Le personnage principal, compte tenu de ses aptitudes exceptionnelles dans la maîtrise des arts martiaux, se retrouve immédiatement intégré à un tong : un organisation criminelle chinoise dont il devient l’un des hommes de main. Le cadre rappelle le contexte dans lequel évolue les personnages principaux de Peaky Blinders dans le contexte du Birmingham en pleine reconstruction d’après-guerre. En effet, la série historique permet autant de proposer un cours d’histoire succinct que de jouir du spectacle de combats et de scènes volontairement érotiques. Le contexte des organisations criminelles permet de justifier et multiplier dans le scénario les nombreuses scènes de combat chorégraphiées avec peu d’inspiration.

La série dans son ensemble souffre d’un récit très faible qui peine à être développé et poursuivit d’un épisode à l’autre. Il existe même un épisode, le cinquième, qui se permet une aventure en plein ouest, loin du récit des autres épisodes. Comme cet épisode, les autres peinent à servir un récit qui mobiliserait l’attention du téléspectateur. Il y a bien une histoire de conflits de pouvoir entre deux bandes rivales, mais qui n’a pas d’enjeux pour le dénouement de la série. Quant aux acteurs, ils sont pour la plupart assez faibles dans leur interprétation, multipliant les jeux de regard et les prises de position à travers des silhouettes préfabriquées. Le seul centre d’intérêt de cette fiction est d’amené à réfléchir sur les origines de l’histoire des USA au XIXe siècle où le racisme notamment à l’égard des Chinois était d’une extrême violence.

 

 

61fe0sftmsl-sy445
Warrior saison 1
01 - The Itchy Onion
02 - There’s No China in the Bible
03 - John Chinaman
04 - The White Mountain
05 - The Blood and the Sh*t
06 - Chewed Up, Spit Out, and Stepped On
07 - The Tiger and the Fox
08 - They Don’t Pay Us Enough to Think
09 - Chinese Boxing
10 - If You’re Going to Bow, Bow Low

Avec : Andrew Koji (Ah Sahm), Olivia Cheng (Ah Toy), Jason Tobin (Jun fils), Dianne Doan (Mai Ling / Xiaojing), Kieran Bew (l'officier « Big Bill » O'Hara), Dean Jagger (Dylan Leary), Joanna Vanderham (Penelope Blake), Tom Weston-Jones (Richard Lee), Hoon Lee (Wang Chao), Langley Kirkwood (Walter Buckley), Christian McKay (Samuel Blake), Perry Yung (Père Jun), Joe Taslim (Li Yong), Emily Child (Lucy O'Hara), Henry Yuk (Long Zii), David Butler (Russell Flanagan), Graham Hopkins (Bryon Mercer), Rich Ting (Bolo), Brendan Sean Murray (Jack Damon), Kenneth Fok (Jacob), Arthur Falko (Twig)

USA, 2019.
Durée totale de la série : 8h20 min
Sortie France du DVD : 6 novembre 2019
Format : 1,78 – Couleur
Éditeur : Warner Bros.

Bonus : Dans les coulisses de Warrior

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.