FIFIB 2019 : " Ma nudité ne sert à rien" de Marina de Van

Marina, dans la nudité de son appartement comme du corps qu'elle habite, fait face à la mort du désir.

" Ma nudité ne sert à rien" de Marina de Van © DR " Ma nudité ne sert à rien" de Marina de Van © DR
FIFIB 2019 : Ma nudité ne sert à rien de Marina de Van

Dans un festival comme le FIFIB qui a décidé de faire de l'indépendance le maître mot de sa programmation, le cinéma de Marina de Van y trouve pleinement son incarnation. En osant interroger l'intégrité de son propre corps, Marina de Van dès son premier long métrage Dans ma peau (2002) ouvrait la porte à une nouvelle forme intériorisée du corps comme lieu de désir et d'inquiétante étrangeté, permettant au cinéma d'auteur français d'être enfin décomplexé d'explorer un rapport au corps jamais compris par certains des hauts détenteurs du bon goût des instances sacrées de l'avance sur recettes du CNC ainsi que du cercle fermé d'une certaine tendance d'une famille incestueuse de la grosses industrie du cinéma fermée sur elle-même et excluant violemment à sa marge la plus extrême, toute altérité jugée trop visible.
Réalisé en toute indépendance où le désir d'expérimentation est à la base même de son exploration, Marina de Van fait de la nudité de son corps, le costume inédit de son propre personnage dans un récit autobiographique où le journal intime se confond avec les fantasmes envahissant de la fiction. L'intérieur de son appartement devient alors une seconde peau où le besoin fondamental d'éprouver l'affection pour tout être humain est sans cesse questionné, qu'il s'agisse de la place de Marina dans la construction et l'extension des modèles d'individualités au sein de sa propre famille que sur les plates-formes virtuelles de rencontres. Marina de Van réalise au cœur de son intimité avec pudeur, intégrité, lucidité et perspicacité une nouvelle opportunité au cinéma de se régénérer à partir d'une nouvelle conquête de la liberté retrouvée dans une industrie prompte à exclure les femmes audacieuses.

 

 

Ma nudité ne sert à rien
de Marina de Van
85 minutes. France, 2019.
Couleur
Langue originale : française

Avec : Marina de Van, Juliana de Van, Rachel Arditi, Serge Chojnowski
Scénario : Marina de Van
Images : Romain Le Bonniec, Vincent Mathias
Montage : Mike Fromentin
Musique : Florencia Di Concilio
Producteur : Jean-Luc Ormières

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.