Aux origines de Superman sans Superman

Sur la planète Krypton, le grand-père de Superman est un jeune homme rebelle face à un pouvoir religieux oppressif qui a décidé de la mort de son père. La quête de son identité commence lorsqu’un terrien venu du futur le met en garde et lui révèle sa filiation.

Krypton © DR Krypton © DR
Sortie DVD : Krypton - Saison 1 

Dans la foulée conjointe du succès du développement au cinéma des super-héros de Marvel d’un côté et DC Comics de l’autre, les séries télévisées s’emparent aussi du filon. Superman, l’un des personnages les plus emblématiques du genre, avait déjà eu droit à une adaptation en série avec Smallville qui contait l’adolescence du futur homme d’acier. Krypton revient quant à elle encore plus loin dans cette quête des origines en plaçant le décor de son récit sur la planète où est né Superman avant qu’il ne la quitte bébé et qu’elle explose. L’enjeu de cette nouvelle série diffusée pour la première fois en 2018 est de présenter la légendaire planète Krypton alors qu’elle n’était qu’évoquée dans la plupart des histoires de Superman, dans les films comme dans les comics. Comme Superman tire sa force surhumaine du fait de se retrouver sur Terre, les habitants de Krypton se comportent ni plus ni moins qu’à l’instar d’humains placés dans une société théocratique et guerrière. Pas ici de mise en scène de super pouvoirs et la série s’insère dans la science-fiction en quittant le genre du super-héros et s’inspire pour cela à la fois de Blade Runner, Matrix et de Starship Troopers. La série a beau être cocrée par David S. Goyer dont on retrouve le nom associé aux scénarios des Batman de Christopher Nolan et au Man of Steel (2013) de Zack Snyder, le récit se révèle peu inventif, autant dans la création des décors de Krypton et à la manière de les mettre en scène, que dans la succession des événements qui multiplie les apparitions surprises de personnages pour relancer une intrigue faiblarde. Néanmoins, la meilleure bonne idée de la série est de mettre au même niveau les personnages féminins et masculins, qu’il s’agisse de prises de décision que dans les combats au corps au corps. Les femmes sont d’ailleurs les personnages les plus intéressants face aux hommes qui sont de tristes pantins un peu trop sûrs d’eux-mêmes pour avoir une vraie consistance.

Les retournements de situation se multiplient à l’envi pour cacher un scénario mal étoffé comme un décor réalisé certes avec soin mais qui ne montre jamais l’altérité de la vie extraterrestre. Ainsi, le scénario ne se soucie même pas d’expliquer comment un Kryptonien et un Terrien peuvent se retrouver à parler et se comprendre naturellement. Quant à l’utilisation de la violence, elle est parfois excessive dans ses démonstrations sans trouver d’autres justifications que le spectacle qui en est fait et vaguement la présentation d’une société éminemment martiale où le sens de l’affection familiale est bouleversé.

La série a eu droit à une seconde saison mais qui n’a pas été reconduite en une troisième.

 

 

krypton-saison-1-dvd
Krypton - Saison 1
1. Au commencement (Pilot)
2. La Maison de El (House of El)
3.
L'Initiative Sans-rang (The Rankless Initiative)
4.
La Parole de Rao (The Word of Rao)
5.
La Maison de Zod (House of Zod)
6.
Guerres civiles (Civil Wars)
7. Transformation (Transformation)
8.
Nuit de sang (Savage Night)
9. Un nouvel espoir (Hope)
10. La Zone fantôme (The Phantom Zone)

série créée par David S. Goyer et Damian Kindler

Avec : Cameron Cuffe (Seg-El), Georgina Campbell (Lyta-Zod), Shaun Sipos (Strange), Elliot Cowan (Daron-Vex), Ann Ogbomo (Jayna-Zod), Aaron Pierre (Dev-Em), Rasmus Hardiker (Kem), Wallis Day (Nyssa-Vex), Blake Ritson (Brainiac / La Voix de Rao), Ian McElhinney (Val-El), Colin Salmon (le Général Zod), Alexis Raben (Rhom), Tipper Seifert-Cleveland (Ona), Andrea Vasiliou (Kol-Da), Sarah Armstrong (Kiyo), India Mullen (Sevi), Sonita Henry (Raika), Lukas Loughran (Junra), Hannah Waddingham (Jax-Ur), Emmett J. Scanlan (Lobo), Rupert Graves (Ter-El), Paula Malcomson (Charys-El), Gordon Alexander (Quex-Ul)

États-Unis / Canada / Serbie / Irlande – 2018.
Durée totale : 10 x 40 min
Série diffusée depuis le 14 mai 2019 sur Syfy
Sortie France du DVD : 4 décembre 2019
Format : 1,85 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français, néerlandais.
Éditeur : Warner Bros.

Bonus :
3 featurettes : La Création de la planète natale / Un royaume perdu : la vie sur Krypton / Krypton : le débat du Comic-Con 2017
Scènes coupées
Bêtisier

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.