"Paterson" de Jim Jarmusch © Le Pacte "Paterson" de Jim Jarmusch © Le Pacte
 

Sortie DVD : Paterson de Jim Jarmusch

Paterson est conducteur de bus dans la ville de Paterson (à quelques kilomètres de New York) et poète à ses heures perdues. Sa compagne Laura, femme au foyer hyper créative, est très admirative de ses lignes.

Dans quel univers nous entraîne Jim Jarmusch ? Le cinéaste a suffisamment développé une cinématographie avec sa géographie si particulière qui ne tient qu’à lui pour que son public enthousiaste puisse s’y retrouver à son aise. Car Paterson s’inscrit complètement dans la lignée des précédents films de Jarmusch, avec une fidélité infaillible, telle une nouvelle variation sur le thème du rapport du cinéaste au réel. Le personnage éponyme est à la fois l’univers mental d’un individu et l’âme d’une ville, se confondant par un même nom. Le spectateur est ainsi invité à voyager dans l’âme d’un poète en utilisant la géographie d’une ville. Paterson serait-il l’incarnation de la ville ? Le personnage est à la fois conducteur de bus et poète, deux moyens complémentaires pour connaître et s’approprier à travers une relation très intime un espace urbain. Le conducteur de bus recueille les récits de vie comme les murs de la ville reçoivent les expressions de ses habitants à travers les graffitis. Jarmusch se fait ici rêveur visuel, partageant un rêve plutôt qu’une vision réaliste, même si son attention se porte sur les détails du quotidien de la ville où en arrière fond plane le constat social d’un lieu en désuétude où l’industrie, poumon malade qui portait l’économie de la ville comme le tabagisme d’un fumeur, n’est plus que l’ombre d’elle-même, bâtiments en briques rouges désertés aussi fantomatiques que les grandes personnalités passées de la scène culturelle de la ville. Il en ressort un regard nostalgique, extrêmement conscient des enjeux de la modernité en crise. Paterson semble vivre à une autre époque, vivant sa vie de couple comme la norme sociale en cours deux générations avant lui, lorsque la femme au foyer encourageait son homme vers l’extérieur de leur espace intime. Le personnage de Laura, sublime interprétation évanescente de Golshifteh Farahani, est à cet égard des plus intrigantes, comme si elle était au final une projection mentale du personnage principal. Laura n’existe jamais pour l’entourage de Paterson, comme si Laura était une muse nécessaire pour lui mais qui n’aurait pas besoin d’autonomie. Ce personnage féminin atypique parle ainsi avec une éclatante efficacité de la solitude profonde de Paterson qui ne s’épanouit pas dans l’amour qu’il transfigure pourtant dans ses poèmes. Les héros de Jarmusch sont toujours des profonds solitaires, qu’ils partagent chaque nuit un même espace de repos ou non. Il y a donc énormément de la personnalité de Jim Jarmusch dans ce portrait de poète et dans cet amour de la poésie comme moyen de surmonter le plus morne quotidien, parfois aussi peu appétissant qu’une tourte aux choux de Bruxelles et au cheddar.

 

 

paterson-dvd

Paterson
Paterson
de Jim Jarmusch
Avec : Adam Driver (Paterson), Golshifteh Farahani (Laura, compagne de Paterson), Nellie (Marvin, le bouledogue anglais du couple), Rizwan Manji (Donny, chef du dépôt des bus), Dominic Liriano et Jaden Michael (les enfants parlant du boxeur Rubin « Hurricane » Carter), Barry Shabaka Henley (Doc, le patron du bar), Trevor Parham (Sam, le copain de bar de Paterson), Troy T. Parham (Dave, le frère jumeau de Sam), Brian McCarthy (Jimmy, un usager du bus), Frank Harts (Luis, copain de Jimmy), Luis Da Silva Jr. (Blood, l'un des jeunes dans la voiture décapotable), William Jackson Harper (Everett, l’amoureux éconduit), Chasten Harmon (Marie, la jeune fille harcelée par Everett), Cliff Smith, dit Method Man (Method Man, le rappeur de lavomatique), Kara Hayward (l'étudiante anarchiste), Jared Gilman (l'étudiant anarchiste), Sterling Jerins (la jeune poétesse), Johnnie Mae (la femme de Doc), Masatoshi Nagase (le poète japonais)
USA, Allemagne, France – 2016.
Durée : 113 min
Sortie en salles (France) : 21 décembre 2016
Sortie France du DVD : 26 avril 2017
Format : 1,85 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : Le Pacte

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.