Vincent Le Port, un cinéaste en 3 films

En trois films, touchant la fiction, le documentaire et le cinéma expérimental, Vincent Le Port interroge son rapport fasciné à des lieux pour en retranscrire la force de récit intrinsèque.

"Le Gouffre" de Vincent Le Port © JHR Films "Le Gouffre" de Vincent Le Port © JHR Films
Sortie DVD : 3 films de Vincent Le Port

Au sein de la collection « Cinéastes de demain » des éditions DVD de JHR Films, Vincent Le Port est effectivement un conteur bien inspiré lorsqu’il se trouve face à des lieux aussi étranges que fantastiques comme cette mine déserte depuis 40 ans en Argentine dans Danse des habitants invisibles de la Casualidad, cette étrange entrée souterraine dans Le Gouffre et ce bord de mer d’un village breton dans La Terre. Et cette approche fantastique d’un topos sans effets spéciaux, Vincent Le Port la met en scène par la fiction avec une rigoureuse direction d’acteurs et un sublime noir & blanc de circonstance dans Le Gouffre. D’une histoire anodine, le cinéaste sait faire naître l’étrange comme s’il avait réveillé l’âme d’un Jean Epstein dialoguant doucement avec un Bruno Dumont.

Dans ces trois films également, Vincent Le Port est animé d’un vrai regard anthropologique pour saisir l’altérité de ce qu’il filme sans chercher à la manipuler pour la faire entrer dans son récit. Tout semble dès lors couler de source, même s’il doit intervenir dans ses choix de caméra comme cela est notable dans son essai poétique de La Terre où la caméra se fait récit dans l’élan de son investigation à saisir ce qui pourrait n’être qu’un paysage de carte postale et qui devient un cadre mouvant dans la douce révolte d’une houle venue de la mer pour faire vibrer les plus sédentaires des terriens.

 

 

leport-low
Le Gouffre
de Vincent Le Port
Avec : Zoé Cauwet (Céleste), Thierry Machard (Hervé), Angun Guillerm (Elyna), Xavier Tanguy (Xavier), Ghassan El Hakim (Nadir), Gritt Maes (Le Monstre), Émilien Tessier (Virgile), Heidi Hahn (la grand-mère), Jean-Pierre Dauphin (le grand-père), Marc-Olivier Veilhan (le gendarme)
France, 2016.
Durée : 50 min

 

Danse des habitants invisibles de la Casualidad
de Vincent Le Port

France, 2010.
Durée : 27 min

 

La Terre
de Vincent Le Port

France, 2016.
Durée : 8 min

 


Sortie France du DVD : 21 juillet 2020
Noir & Blanc et Couleur
Langues : français, espagnol - Sous-titres : français.
Éditeur : JHR Films
Collection : Cinéastes de demain

Bonus :
Entretien avec Vincent Le Port dans le cadre des Rencontres du moyen-métrage de Brive

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.