De la reproduction du pouvoir phallico-politique

En 1721, afin de maintenir le fragile équilibre de la paix entre la France et d'Espagne, Philippe d'Orléans, le régent du Royaume de France, propose un "échange de princesses" entre les deux royaumes.

"L'Échange des princesses" de Marc Dugain © Ad Vitam "L'Échange des princesses" de Marc Dugain © Ad Vitam

Sortie DVD : L'Échange des princesses de Marc Dugain

Après Une exécution ordinaire (2010), Marc Dugain revient à la réalisation de longs métrages pour le cinéma avec L'Échange des princesses après un passage par la télévision. Auparavant, il a développé son univers fictionnel avec plusieurs romans qui ont connu un notable succès et une adaptation cinématographique notamment pour La Chambre des officiers réalisé par François Dupeyron (2001). Il a également été metteur en scène de théâtre et à travers tous ces moyens d'expression on retrouve son intérêt explicite pour explorer la grande Histoire. Son nouveau long métrage est donc naturellement nourri de ce lien fécond à l'exploration du passé. Il y adapte le roman éponyme de Chantal Thomas, romancière qui avait déjà exploré cette période avec Les Adieux à la reine (Éditions du Seuil, 2002), qui eut droit à l'adaptation cinématographique de Benoît Jacquot (2012). Avec ce contexte artistique à la mise en scène et à l'écriture du scénario, il y avait donc un atout très fort, très bien servi par son casting avec en tête Lambert Wilson, Olivier Gourmet et Catherine Mouchet ! L'histoire pourrait paraître anecdotique, inviter aux contes de fée avec ces « princesses » mais c'est pour mieux faire revenir le politique là où ne l'attendait plus. C'est la mise en scène elle-même qui amène la réflexion politique plus que les informations apportées par le scénario. D'où la grande importance du développement psychologique de chacun des personnages en présence, qu'il s'agisse des adultes qui tirent des ficelles que leurs enfants objets d'instrumentalisation politique de la part de ces derniers. Le pouvoir est ainsi sans cesse interrogé, qu'il s'agisse du pouvoir concret d'un monarque sur son royaume, comme de la métaphore extrêmement explicite du pouvoir sexuel d'enfanter pour ces apprentis d'hommes, futurs rois, à qui l'on demande d'incarner une figure politico-phallique forte. Le film décrit ces enjeux avec une grande subtilité et un bel équilibre assez rare, en présence de « têtes d'affiche » que sont Lambert Wilson et Olivier Gourmet, où les jeunes acteurs existent réellement dans le développement dans leurs personnages.

 

 

echan
L'Échange des princesses
de Marc Dugain
Avec : Lambert Wilson (Philippe V, roi d'Espagne, père de Louis et Marie Victoire), Anamaria Vartolomei (Louise-Élisabeth, Mademoiselle de Montpensier, fille de Philippe d'Orléans), Olivier Gourmet (Philippe d'Orléans, le régent de France), Catherine Mouchet (Mme de Ventadour, gouvernante de Louis XV), Kacey Mottet Klein (Don Luis, fils de Philippe V), Igor van Dessel (Louis XV, roi de France), Juliane Lepoureau (Marie Victoire), Maya Sansa (Élisabeth Farnèse, épouse de Philippe V, reine d'Espagne), Andréa Ferreol (la princesse Palatine), Patrick Descamps (le maréchal de Villeroy), Thomas Mustin (le Duc de Condé), Gwendolyn Gourvenec (la Quadra)
France, Belgique, 2017.
Durée : 100 min
Sortie en salles (France) : 27 décembre 2017
Sortie France du DVD : 5 juin 2018
Couleur
Langue : français - Sous-titres : français.
Éditeur : Ad Vitam
Bonus :
Bande-annonce
Entretien avec le réalisateur Marc Dugain et l'acteur Lambert Wilson
lien vers le site de l’éditeur

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.