Les résistants sans gloire de la France colonialiste des années 1950-60

Les « frères des frères » sont ces hommes et femmes qui dans les années 1950 et 1960 ont osé entrer en résistance, déserter l’armée française pour certains d’entre eux, afin de s’opposer activement contre la politique coloniale d’une extrême violence de l’État français en Algérie.

À propos de l'édition DVD : Les Frères des frères de Richard Copans

Ce film est réalisé en 1992 peu de temps à peine avant que les Algériens dans leur grande majorité plongent dans une décennie d’une extrême violence où beaucoup mourront, au moment où l’État algérien commençait une amorce vers la démocratie. Dans les années 1950, les Algériens avant leur indépendance subissaient pour certains d’entre eux la torture des militaires français en droite ligne d’une pratique développée par la Gestapo durant l’Occupation. Si le mythe de la Libération faisant de tous les Français des résistants avait ses heures de gloire, l’armée française après s’être empêtrée dans une inutile et interminable guerre coloniale juste après la fin de Seconde Guerre mondiale en Indochine, poursuivait ses exactions en Algérie avec une violence sans précédent : rappelons qu’en 1956 l’aviation française a répandu du napalm sur près de 600 villages en Algérie ! Une génération après, les enfants des prétendus résistants s’interrogent : et si l’armée française, à l’instar de l’armée allemande en France durant l’Occupation, était devenue le monstre qui dans les grands récits historiques détruit les civilisations et empêche l’Humanité d’avancer ? En France, les enfants des résistants sont devenus résistants, portant des valises contenant de l’argent ou des armes, fabriquant des faux papiers pour les soldats français déserteurs et les membres du FLN, offrant leur hospitalité aux êtres humains qui sont devenus les ennemis numéros 1 de l’État français, des terroristes après avoir offert leur vie pour libérer la France dès les premières heures de l’Occupation. Au début des années 1990 Richard Copans en menant son enquête sur ces hommes et femmes bannis de la république et des livres d’histoire, jette un peu de lumière sur tout un pan de l’histoire sombre de la France coloniale qui a pourtant donné naissance à l’actuelle Ve république. Il donne successivement la parole à ces hommes et femmes engagés qui ont traversé l’histoire de France avec humilité, dans l’ombre de tous. Partagent ainsi leur expérience devant la caméra de Richard Copans : le philosophe Francis Jeanson, le prêtre ouvrier Robert Davezies, l’enseignante et militante du parti communiste Hélène Cuenat, l’instituteur et déserteur de l’armée terroriste française Jean-Louis Hurst. À travers leurs témoignages c’est tout un pan de l’histoire sanglante du colonialisme français qui est convoqué et interrogé.

 

 

 

dvd-fre-res-des-fre-res
Les Frères des frères
de Richard Copans
France – 1992.
Durée : 98 min
Sortie France du DVD : 25 juin 2008
Couleur
Langue : français.
Éditeur : Les Films du Paradoxe

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.