L'expérience communautaire pour sortir de la dépendance

Thomas, 22 ans, pour sortir de sa dépendance à l'héroïne, entre dans une communauté religieuse isolée dans les montagnes tenue par des personnes qui ont eu un parcours similaire au sien.

 

"La Prière" de Cédric Kahn © DR "La Prière" de Cédric Kahn © DR

Sortie DVD : La Prière de Cédric Kahn

Sans acteur connu ou presque (notables présences de Damien Chapelle, Àlex Brendemühl et Hanna Schygulla), le réalisateur de Roberto Succo et du plus récent Vie sauvage, vient questionner la reconstruction d'un individu en perte de repères sociaux. C'est là le sujet récurrent que l'on retrouve au fil de la filmographie de Cédric Kahn. On sent dans cette approche l'ombre de Maurice Pialat auprès de qui il a pu débuter autour d'un autre film où il était question de foi et de religion : Sous le soleil de Satan (1987). Le personnage central, qui apparaît ici sans hors champ social, familial ou amical, représente à lui seul toute une génération de jeunes en déshérance, tentée par la foi et une nouvelle fraternité. Pourtant, Cédric Kahn ne cherche jamais ici à inscrire son film dans une réflexion plus globale sur la place de l'individu au sein de la société contemporaine. Son approche est davantage psychologique pleine d'interrogations pour cette communauté de reconstruction fraternelle, où l'on se dit ami et qu'on l'éprouve au quotidien dans l'effort, les crises et les soumissions aux règles. On est ainsi à l'opposé de « l'amitié » des réseaux sociaux, autre forme de mise en évidence de la dépendance affective. Ici, la retraite avec le reste de la société est complète pour pouvoir sortir de la dépendance à la drogue. Au fil du récit, le film perd de ses ambitions, ne dépassant pas l'idée originale initiale. La complexité psychologique est balayée en quelques traits en un changement très rapide du personnage suite à une grande ellipse de montage, passant des doutes d'une saison sans lumières, à l'intégration à l'heure où la nature est florissante. Un peu trop de facilités de scénario dans un film qui n'explore ni la dimension de l'inscription de l'individu dans la communauté, ni les questions existentielles d'un individu cherchant sa foi, en Dieu ou plus humainement dans l'amour.

 

 

61sq31djw1l-sl1000
La Prière
de Cédric Kahn
Avec : Anthony Bajon (Thomas), Damien Chapelle (Pierre), Àlex Brendemühl (Marco), Louise Grinberg (Sybille), Hanna Schygulla (Sœur Myriam)
France, 2018.
Durée : 103 min
Sortie en salles (France) : 21 mars 2018
Sortie France du DVD : 25 juillet 2018
Format : 1,85 – Couleur
Langue : français - Sous-titres : français.
Éditeur : Le Pacte
Bonus :
Essais casting
Scènes chant et prière (9’)
Scènes témoignages (21’)
Scènes coupées (13’)
Bande-annonce

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.