Quand la chance ne sourit plus

Harry Clayton trouve à Hong Kong des réponses aux origines des bracelets et tombe nez à nez avec un nouvel ennemi diabolique.

"Lucky Man saison 3" © Koba Films "Lucky Man saison 3" © Koba Films
Sortie du coffret DVD : Lucky Man saison 3

Fini le train-train des enquêtes londoniennes mettant en scène de nouvelles activités illicites commises par des criminels distincts même s'ils étaient dirigés par les mêmes personnes. Très vite, l'inspecteur Harry Clayton passe du statut de représentant de la loi à fugitif, qui plus est avec des pouvoirs qui lui font de plus en plus défaut. Cette nouvelle saison est encore plus sombre que les précédentes : les possibilités d'histoires d'amour s'évanouissent toujours plus, comme l'amitié et la complicité. Les morts ne cessent d'inonder les épisodes dans des mises en scène prononcées autour du gore : le sang jaillit dans presque chaque épisode ! Quant à Harry Clayton, au fur et à mesure que son bracelet noircit, son cœur lui aussi s'obscurcit et sa violence en dehors du cadre légal semble exploser : âmes sensibles, s'abstenir. Décidément, le dernier super héros en date imaginé par Stan Lee est sombrement humain à travers toutes ses faiblesses démultipliées.
La dépendance addictive aux jeux est d'autant plus de retour que les pouvoirs d'Harry sont en suspens. Face à lui, pour relancer cette nouvelle saison et peut-être bien la dernière, Samuel Blake, un nouveau super méchant qui porte tous les épisodes à lui seul, volant parfois la vedette à Harry, comme s'il était son double maléfique complémentaire. La violence des morts illustre dès lors le potentiel sans limites du mal qu'il incarne. Les scénaristes semblent s'être quelque peu épuisé en se concentrant à ce point sur la perversité de Samuel Blake, la face sombre d'Harry. Il manque parfois au fil des épisodes un nouveau dynamisme, le récit mettant en scène Samuel Blake étouffant toutes les histoires alentour, alors que chaque personnage possédait en soi un récit captivant. Ainsi, le nouveau personnage du chef de la police est abordé de manière lapidaire alors qu'il méritait un plus gros approfondissement. En outre, ce sont les femmes qui sont ici les plus grandes victimes de toutes les violences au fil des épisodes, au service encore une fois de la masculinité dans ses penchants positifs de sauveur comme dans ses penchants négatifs de bourreau.
Les fans de la série trouveront un final dans cette saison menée tambour battant, sans le moindre répit avec deux épisodes en moins par rapport aux saisons précédentes, comme si tout était concentré en quelques épisodes pour poser un point final.

 

 

 

lucky-man-saison-3
Lucky Man saison 3
Stan Lee's Lucky Man

1 - Facing Your Demons
2 - Run Rabbit Run
3 - The Zero Option
4 - Missing Persons
5 - The Sins of the Father
6 - The Art of War
7 - Blinded by The Light
8 - End of Days

Avec : James Nesbitt (Harry), Sienna Guillory (Eve), Darren Boyd (Steve Orwell), Amara Karan (Suri Chohan), Stephen Hagan (Rich Clayton), Rupert Penry-Jones (Samuel Blake), Neve McIntosh (Elizabeth Gray, superintendante et chef de la brigade), Sarah Lam (Madame Cheung), Leilah de Meza (Daisy Clayton)
Royaume-Uni, 2016.
Durée : 336 min
Sortie France du coffret DVD : 25 septembre 2019
Format : 1,78 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : Koba Films



 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.