La fillette qui savait parler aux animaux

Liliane a le pouvoir de parler avec les animaux, ce qui provoque quelques fois des catastrophes et conduit ses parents à déménager régulièrement.

"Miss Dolittle" (Liliane Susewind - Ein tierisches Abenteue) de Joachim Masannek © Koba Films "Miss Dolittle" (Liliane Susewind - Ein tierisches Abenteue) de Joachim Masannek © Koba Films
Au sujet de l'édition DVD : Miss Dolittle de Joachim Masannek

Sorti directement en édition DVD en France dans une version doublée en français et une absence totale de version originale, les opportunités de découvrir les productions inédites du cinéma allemand ne sont pas toujours les meilleures. La petite fille éponyme a, comme le précise le titre choisi pour la France, le même pouvoir que le professeur Dolittle issu de la littérature et des adaptations cinéma : parler avec les animaux. Or, il s’agit d’un drame pour ses parents, et plus particulièrement sa mère qui ne veut rien d’autre pour sa fille qu’elle soit « normale » avec des amies basiques de son âge. Le film vise délibérément le jeune public préadolescent, à cet âge où toute différence est un problème dramatique dans le souci de s’intégrer au plus vite très discrètement à la classe du même âge. Or le film, comme l’on peut s’y attendre, a pour morale finale qu’il faut accepter ses différences. Pour délivrer ce message, le scénario a été écrit avec la plus regrettable des paresses intellectuelles, prenant le jeune public pour des simplets complets autour d’une histoire foireuse de vols d’animaux. La direction d’acteurs est inexistante et chacun livre sa propre partition en totale roue libre sans le moindre souci d’interpréter un personnage à proprement parler. Quant à la psychologie elle a totalement été évacuée pour ne les laisser que des individus qui se contentent de se montrer devant une caméra pour faire l’illusion d’un récit.

Quant au pouvoir de parler avec les animaux, il est quasiment inexploité alors que le zoo offrait une large opportunité pour de multiples dialogues croisés, sujets à des moments forts d’humour et d’action. Or, le personnage principal se contente d’utiliser son pouvoir pour ne dialoguer régulièrement qu’avec son chien. Le plaisir du récit est au minimal et il ne faut pas avoir peur de tomber totalement dans tous les travers du récit extrêmement balisé et faire face à des personnages les moins crédibles qu’il soit donné à l’écran : tout est caricature et si l’on accepte ce principe, il reste un film qui se suit malgré tout jusqu’au bout, sans prétention aucune.

 

 

Miss Dolittle

miss-dolittle-2
Liliane Susewind - Ein tierisches Abenteue
de Joachim Masannek

Avec : Malu Leicher (Liliane Susewind), Peri Baumeister (Regina), Aylin Tezel (Vanessa), Christoph Maria Herbst (Toni), Meret Becker (Oberst Essig), Tom Beck (Ferdinand), Daniel Zillmann et Steffen Will (les policiers), Aaron Kissiov (Jess), Arved Birnbaum (le maire Beauregard Gockel), Yoran Leicher (Ben), Michelle Monballijn (Käpt'n Schwärzer), Daniel Wiemer (le professeur Gümnich), Felice Ahrens (Trixi)

Allemagne, 2018.
Durée : 96 min
Sortie en salles (France) : inédit
Sortie France du DVD : 13 février 2019
Format : 2,39 – Couleur
Langue : français (langue originale allemande).
Éditeur : Koba Films

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.