Lego ou l'affirmation décomplexée d'un cinéma publicitaire

La ville de Ninjago City est continuellement promise à la destruction de Garmadon. Heureusement, Ninja Vert et ses acolytes masqués sont là pour déjouer les tours du méchant et sauver la ville. Or, sous le masque de Ninja Vert se cache Lloyd, le fils de Garmadon.

"Lego Ninjago, le film" de Charlie Bean, Paul Fisher et Bob Logan © Warner Bros. "Lego Ninjago, le film" de Charlie Bean, Paul Fisher et Bob Logan © Warner Bros.

Sortie Blu-ray / DVD : Lego Ninjago, le film de Charlie Bean, Paul Fisher et Bob Logan

Voici le nouveau volet de la saga LEGO produit en long métrage pour le cinéma après La Grande aventure Lego (2014) et Lego Batman (2017). Alors que le premier volet s'attachait à rendre hommage à l'émulation de la construction chez les enfants, propre à une marque déposée, Lego Ninjago ne se cache plus sous le prétexte de la distanciation de son produit et devient sans complexe aucun un long espace publicitaire au profit d'une marque avide de placer ses produits. Le film s'affiche en effet ouvertement comme l'espace publicitaire d'une marque, malgré le traitement ironique des figures de super-héros. C'est que depuis plus de deux décennies, l'ironie ne cesse de s'alimenter, notamment à travers Kung Fu Panda qui est la référence la plus notable de ce Lego Ninjago. Comme le héros pandaesque, le Ninja Vert s'associe avec des acolytes qui disposent tous d'une force spéciale de combat pour lutter contre un ennemi commun redoutable. Avec six personnes créditées au scénario et trois réalisateurs, on pouvait attendre plus d'effervescence créatrice dans le travail d'équipe alors que tout effort de mise en scène semble brimée. Il y a bien quelques moments drôles mais qui ne sortent hélas jamais des sentiers préalablement battus et rebattus de ce type préalable de production. La bonne surprise c'est l'hommage explicite aux films de la Shaw Brothers notamment avec l'intégration d'extraits de films en prises de vue réelle, offrant une touche « Midnight Movie » inattendue au film. De même, l'élaboration du film 100% à l'ordinateur (CGI pour Computer-generated Imagery), offrant l'illusion de la stop-motion est tout bonnement sidérant et témoigne des grandes avancées dans les effets visuels en la matière. Dommage que tous ces moyens techniques ne soient une fois de plus pas mis au service de la créativité et de l'originalité respectant sincèrement ladite âme d'enfant que chacun recèle en son for intérieur.

 

 

ninjago-blu
Lego Ninjago, le film
The LEGO Ninjago Movie
de Charlie Bean, Paul Fisher et Bob Logan
USA - Danemark – 2017.
Durée : 101 min
Sortie en salles (France) : 11 octobre 2017
Sortie France des éditions Blu-ray / DVD : 14 février 2018
Format : 2,40 – Couleur
Éditeur : Warner Bros.
Bonus :
L’équipe suprême : la construction de Ninjago
Grondement dans les briques
Gagnants du concours Rebrick
Courts métrages originaux :

  • Shark E. Shark dans « L’océan, c’est par où ? »

  • Promo pour Zane, l’humoriste

  • « Le Maître » : un court métrage LEGO Ninjago

Clips :

  • « Found My Place » par Oh, Hush! avec Jeff Lewis

  • « Everybody Have a Ninja Day »

  • « Warlord Ballad »

  • « Rocktagon »

Scènes coupées :

  • Essai pour l’animation du pont

  • Bagarre de bébés

  • La scène du quai

Médias de promotion :

  • LEGO Ninjago, Le Film : Derrière les bricks

  • Mettez votre téléphone en mode silencieux, SVP !

  • Chaussez vos lunettes 3D

  • Ensemble LEGO en action

  • LEGO Ninjago Le Film : Ninkas en formation

  • Découvre le ninja qui est en vous avec Jackie Chan

  • Les blagues de Ninjas de Jackie Chan

  • Des coups et des briques : le making of de LEGO Ninjago, Le Film

  • La rentrée de LEGO Ninjago, Le Film

  • Moi et ma minifigure

Commentaire audio de Charlie Bean et de l’équipe du film

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.