Triangle familial masculin infernal

Rien ne va plus dans une famille entre un père perdu après la mort de son frère et la séparation avec la mère de ses enfants, Joachim son fils aîné déboussolé par son amour perdu et Ivan le plus jeune fils de 13 ans qui cherche désespérément à attirer l'attention d'une fille de sa classe.

"Deux fils" de Félix Moati © Le Pacte "Deux fils" de Félix Moati © Le Pacte

Sortie DVD : Deux fils de Félix Moati

L'acteur Félix Moati réalise ici son premier long métrage après un premier essai avec le court Après Suzanne (2016) où Vincent Lacoste interprétait déjà un rôle extrêmement proche de celui qu'il incarne dans Deux fils. L'histoire repose sur le triangle familial mis à mal entre un père et ses deux fils dont les souffrances ont des répercussions immédiates et réciproques sur les uns et les autres. Tel est le sujet original de ce film écrit par Félix Moati qui réussit à développer des préoccupations personnelles dès ce premier film sans jamais se laisser envahir par la production et ses acteurs talentueux. Il bénéficie pour cela en tant qu'acteur de la complicité de ses interprètes principaux, chacun réussissant à faire vivre son personnage par son propre jeu personnel sans que les dialogues écrits avec précisions ne soient un poids pour eux.
Le montage est particulièrement juste dans l'équilibre entre les trois protagonistes, relevant le défi d'offrir une même place à Benoît Poelvoorde, Vincent Lacoste et le jeune Mathieu Capella qui apparaît pour la première fois devant une caméra. En revanche, même si Anaïs Demoustier propose un personnage assez subtil par son indépendance, les actrices sont hélas cantonnées à la figuration dans un monde foncièrement masculin. Pour autant, ce manque d'équilibre n'est pas non plus foncièrement problématique puisque c'est aussi le sujet du film : l'absence des femmes pour ces trois hommes enfermés sur eux-mêmes accélère en effet leur processus de marginalisation progressive.
Un premier long métrage plutôt fiable qui ne prétend pas révolutionner le cinéma et sait s'appuyer sur le savoir d'une équipe technique aguerrie comme les chef opérateur Yves Angelo sans parler tout en le rappelant de la complicité des acteurs. Le tout est présenté sous la forme d'une comédie dramatique au fil d'une ambiance jazz à travers la composition de Limousine et un cadre spécifiquement parisien. À noter en outre les apparitions remarquées et fort sympathiques bien que courtes d'India Hair, Noémie Lvovsky et Patrick d'Assumçao. Le goût de sa ville, du jazz, du jeu de ses acteurs comme support de mise en scène, de dialogues ciselés, d'un humour existentiel teinté de pessimisme éclairé propre à la culture yiddish fait de Félix Moati en tant que réalisateur le modeste cousin parisien de Woody Allen.

 

 

618rvuqbkrl-sl1000
Deux fils
de Félix Moati
Avec : Benoît Poelvoorde (Joseph), Vincent Lacoste (Joachim), Anaïs Demoustier (Esther), Mathieu Capella (Ivan), Noémie Lvovsky (Magalie), India Hair (la psychologue), Baya Kasmi (Agathe), Patrick d'Assumçao (Alfred), Antoine de Bary (Allan), Sébastien Chassagne (le médecin), Sam Louwyck (M. Sirkov), Manal Issa (Laura), Constance Rousseau (Iris), Océane Cullet (Mélissa), Céci Rihet (Rose), Billie Blain (Anne), Laurent Claret (l'homme des pompes funèbres), Maxime Rohart (Sam), Vincent Nemeth (le libraire), Lola Créton (la fille de la faculté), Gigi Ledron (la secrétaire)
France, 2018.
Durée : 86 min
Sortie en salles (France) : 13 février 2019
Sortie France du DVD : 19 juin 2019
Format : 2,39 – Couleur
Langue : français.
Éditeur : Le Pacte
Bonus :
inédit avec Félix Moati et Vincent Lacoste
Félix Moati à propos de Benoit Poelvoorde
Félix Moati sur ses influences cinématographiques
Bande-annonce

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.