Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2208 Billets

5 Éditions

Billet de blog 22 janv. 2022

"Une vie secrète" (La trinchera infinita) d’A. Arregi, J. Garaño, J. M. Goenaga

En Espagne en 1936, une violente chasse aux Républicains est lancée. Après avoir échappé à la garde civile, Higinio parvient à se cacher chez son épouse en attendant la fin de la guerre, la victoire des Alliés et la fin du régime dictatorial de Franco.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sortie DVD : Une vie secrète d’Aitor Arregi, Jon Garaño, Jose Mari Goenaga

Le scénario de ce film a été inspiré tout d’abord par un documentaire espagnol consacré aux « taupes », des Républicains espagnols contraints à se cacher durant plusieurs décennies pour certains afin d’échapper à la vindicte des franquistes. Ce récit de confinement historique qui traverse plusieurs décennies éclaire à la fois la réalité d’une dictature au sein de l’Europe, oubliée de la communauté internationale prompte à clamer les valeurs de la démocratie. Les « taupes » sont précisément les victimes d’une histoire éprouvante où la peur générée par la dictature même a étouffé la vie de nombreux individus.

"Une vie secrète" (La trinchera infinita) d’Aitor Arregi, Jon Garaño, Jose Mari Goenaga © Épicentre Films

Bien entendu, il suffit de voir le film Josep d’Aurel pour prendre en considération l’accueil calamiteux des Républicains parqués dans des camps de concentration bien avant le début de la Seconde Guerre mondiale pour avoir également le hors champ dramatique de cette périodes où les Républicains furent longtemps les grands oubliés de l’histoire après avoir incarné le sursaut démocratique face à la menace fasciste sur l’Europe. Le film réalisé à six mains et écrit à quatre, est un brillant exercice de confrontation à la mémoire encore trop méconnue de l’histoire de la dictature en Espagne qui occupa rien moins que près de la moitié d’un siècle !

Les réalisateurs se concentrent également sur l’histoire du couple au fil des décennies et la force de leur lien alors que chacun se trouve enfermé et isolé du reste de la société. Les deux acteurs Antonio de la Torre et Belén Cuesta, dans un espace limité, celui du confinement historique de leur personnage, ont dû relever un véritable défi pour faire vivre le récit à travers notamment leurs interactions. Après Compañeros (La noche de 12 años, 2018) réalisé par Álvaro Brechner sur la détention durant 12 ans de Mujica, le futur président de l’Uruguay, Antonio de la Torre se montre encore à l’aise face à l’enfermement avec une expression limitée de son jeu corporel. Quand il court de manière frénétique au début du film, ce moment est d’autant plus fascinant qu’il permet sans plus attendre de plonger le spectateur dans le genre survival du film. Une brillante réflexion politique et philosophique sur la peur qui anesthésie les ressources individuelles.

Une vie secrète
La trinchera infinita
d’Aitor Arregi, Jon Garaño, Jose Mari Goenaga
Avec : Antonio de la Torre (Higinio Blanco), Belén Cuesta (Rosa Blanco), Vicente Vergara (Gonzalo), José Manuel Poga (Rodrigo), Emilio Palacios (Jaime), Nacho Fortes (Enrique), Marco Cáceres (Juan), Joaquín Gómez (Blanco, le père d'Higinio), Esperanza Guardado (Mari Carmen), Antonio Romero (Fede), Óscar Corrales (Damián), Enrique Asenjo (Emilio), Arturo Vargas (l'amant du facteur), Estefanía Rueda (Isabel), Iñigo Núñez (Martín)
Espagne, France, Canada, 2019.
Durée : 141 min
Sortie en salles (France) : 28 octobre 2020
Sortie France du DVD : 20 juillet 2021
Format : 2,39 – Couleur
Langue : espagnol - Sous-titres : anglais, français.
Éditeur : Epicentre Films

Bonus :
Bonus vidéo

Entretiens avec les réalisateurs et les acteurs (4’)
Bio-filmographie des réalisateurs
Galerie de photos (1’)
Bande-annonce

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce finalement à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Violences conjugales : le retrait in extremis du candidat Jérôme Peyrat
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA