Robert Kramer volume 2 : "The Edge" et "Ice"

Dans ce deuxième volume consacrés à la filmographie de Robert Kramer sont réunis deux de ses premiers longs métrages des années 1960 réalisés aux USA sur le thème commun de la politique fiction à la réflexion documentée de l’activisme politique progressiste armé.

"Ice" de Robert Kramer © Re:Voir "Ice" de Robert Kramer © Re:Voir
Sortie du combo Blu-ray / DVD : Robert Kramer volume 2 : The Edge et Ice

Deux films qui peuvent être vus comme des œuvres de science-fiction puisque le monde décrit n’a pas nécessairement de correspondance dans la géographie politique contemporaine du tournage tout en en étant clairement inspirés. Ainsi, dans The Edge un jeune homme à la conscience politique affirmée décide d’assassiner le Président de son pays afin de remettre en cause l’ordre dominant. L’histoire pourrait très bien se passer dans un monde réel mais pour autant Robert Kramer ne va jamais chercher à ancrer son récit dans la contemporanéité, les personnes devisant dans des appartements chez les uns et les autres ou sur une plage. Il en résulte une appréhension d’un monde abstrait pourtant pleinement enraciné dans les problématiques politiques de son époque que Robert Kramer épouse pleinement. Le cinéaste utilise avec force le cinéma de fiction à la rencontre à la fois des cinémas de Godard (Alphaville et La Chinoise), Peter Watkins (La Commune et Punishment Park) ainsi que de John Cassavetes pour sa mise en scène libre flirtant avec le documentaire et dans le saisissement des préoccupations concernant la division de la société américaine.

Ice, son long métrage réalisé dans la foulée de The Edge, reprend les thématiques précédentes mais en leur donnant une nouvelle ampleur où des jeunes activistes se trouvent dans un monde dystopique où les USA seraient devenus fortement autoritaires contre ses propres citoyens en n’hésitant pas à émasculer les contestataires par l’intermédiaire de sa police secrète. Quant aux révolutionnaires, ils organisent un soulèvement, au moins régional, afin de lutter contre l’impérialisme de leur pays sur le Mexique. Ce cadre de récit permet de libérer une réflexion sur les préoccupations d’un pays où les contestations prennent une ampleur sans précédent. Robert Kramer s’affirme comme le cousin américain de Peter Watkins qui développe à la même époque une critique de l’ordre des dominants en utilisant l’autocritique des médias utilisés au service de la propagande. En effet, Robert Kramer est bien conscient de la responsabilité idéologique du cinéma et se situe dans la marge indépendante de l’industrie du cinéma pour conserver son point de vue réflexif comme il a continué à le faire tout au long de sa filmographie. The Edge commence notamment avec des images fixes présentant les protagonistes avec des informations qui pourraient très bien être issues des filatures du FBI pour ainsi questionner le positionnement du spectateur au sein de ses films. Un demi-siècle plus tard, Robert Kramer avec ces deux films livre des clés extrêmement précieuses pour comprendre la singularité d’une époque bouillonnante qui marque encore la société actuelle dans son positionnement politique et contestataire.

 

 

the-edge-ice-robert-kramer
The Edge
de Robert Kramer
Avec : Tom Griffin (Tom Eliot), Howard Loeb Babeuf (Bill Raskin), Jeff Weiss (Max Laing), Anne Waldman Warsch (Didi Stein), Sanford Cohen (Peter Stein), Paul Hultberg (Sinclair Davis), Catherine Merrill (Sally Kolka), Russell Parker (Michael Warren), Gerald Long (Gerry Toller), Theodora Bergery (Anne Davis), Randall Conrad (Randall Kates), Constance Ullman Long (Connie Barker), Susan Reiner, Robert Kramer, Jack Rader  
USA, 1968.
Durée : 100 min

 

Ice
de Robert Kramer
Avec : Robert Kramer (Robert), Leo Braudy (Vladimir), Tom Griffin, Paul McIsaac
USA, 1970.
Durée : 130 min

 

Durée totale : 233 min
Sortie France du combo Blu-ray / DVD : 25 mai 2021
Formats originaux : 35 mm et 16 mm – Noir & Blanc
Langue : anglais - Sous-titres : anglais, français, allemand, italien.
Éditeur : Re:Voir

Bonus :
un livret de textes inédits (FR/EN, 42 pages)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.