L'école buissonnière conseillée pour une aventure au musée

Harvie, jeune garçon qui vit seul avec son père gardien de musée, est un grand fan de jeu vidéo. Ses talents vont lui être utiles face aux mystères d'un musée magique animé par ses marionnettes.

"Harvie et le musée magique" de Martin Kotík et Inna Evlannikova © Koba Films "Harvie et le musée magique" de Martin Kotík et Inna Evlannikova © Koba Films

Sortie DVD : Harvie et le musée magique de Martin Kotík et Inna Evlannikova

Issu de République tchèque, ce film d'animation inédit en salles de cinéma en France sort directement en édition DVD chez Koba Films. L'histoire autour des marionnettes est un clin d'œil implicite à l'histoire du cinéma d'animation tchèque en stop motion alors que le présent film est lui en 3D créée entièrement sur ordinateur. C'est un plaisir de voir le cinéma d'animation tchèque toujours actif. En revanche, l'animation bien que plutôt originale dans son ensemble, reste assez classique dans les mouvements des personnages comme dans les dessins des personnages principaux. Le film n'a aucune prétention à défendre autre chose que proposer une aventure pour les plus petits qui sont déjà attirés par les jeux vidéos. Le père et le fils qui étaient divisés par les jeux vidéos finissent par se retrouver dans l'aventure qu'ils vont vivre ensemble. L'histoire vise précisément la communication parents-enfants et à quitter les a prioris sur les jeux vidéos. L'histoire est assez basique et parfois même tirée par les cheveux dans ses ressorts tout en étant assez efficace. Le film n'entrera pas dans les annales de la riche histoire du cinéma d'animation mais constitue un honorable spectacle auxquels les enfants seront largement sensibles.

 

613nn-se5gl-sl1000
 
Hurvínek a kouzelné muzeum
de Martin Kotík et Inna Evlannikova
République tchèque, 2017.
Durée : 80 min
Sortie en salles (France) : inédit
Sortie France du DVD : 3 juillet 2019
Format : 1,78 – Couleur
Langue : français.
Éditeur : Koba Films

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.