Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2390 Billets

5 Éditions

Billet de blog 23 sept. 2022

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Entretien avec Michael Lombardi, acteur et producteur du film "The Retaliators"

Un pasteur qui prônait jusqu'ici le pardon et la non-violence va changer d'attitude et de philosophie de vie à la suite de la perte traumatisante d'un être cher.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cédric Lépine : Quelle a été votre formation pour devenir acteur ?

Michael Lombardi : J'ai étudié le théâtre au studio William Esper à New York. Après mon diplôme, j'ai joué et produit de petites productions théâtrales à New York. J'ai appris beaucoup de leçons importantes à Esper. Ils m'ont fourni de nombreux outils. À la fin de la journée, vous devez les faire vôtres. Vous devez vous adapter et trouver VOTRE chemin ! La chose à laquelle on ne peut jamais renoncer est votre propre éthique du travail. C’est une question de travail ! Vous devez trouver la vérité, quoi que ce soit que vous ayez à faire. Trouvez la vérité du personnage pour en faire un véritable être humain. 

Michael Lombardi dans "The Retaliators" de Samuel Gonzalez Jr. et Bridget Smith © Better Noise Films

C. L. : Pouvez-vous parler de votre implication en tant qu'acteur mais aussi en tant qu'additionnal director et producteur du film The Retaliators ?

M. L. : J'ai été incroyablement ému par ce script. Quand je l'ai lu, j'ai su que je devais faire le film. J'ai sauté dedans et j'ai fait le travail... Je n'ai jamais regardé en arrière.

C. L. : Qu'est-ce qui vous a plu dans le scénario ?

M. L. : Tant de choses m'ont sauté dessus. J'ai été très amusé. Je pensais que c'était extrêmement cool et très amusant quand ça le voulait. Le clin d’œil des années 1980. La petite ville spielbergienne commence. L'histoire ! C'est une lente combustion. Piloté par les caractères. Puis le troisième acte fou. J’aime bien que ce soit un film de pop-corn amusant, mais aussi qu’il pose des questions et ça m’a fait réfléchir. Avec les scénaristes nous sommes très liés sur le plan créatif. Nous avons grandi et sommes inspirés par les mêmes films, l'art musical. Je l'ai senti dans le script.

C. L. : Comment vous êtes-vous préparé pour devenir Bishop ?

M. L. : Beaucoup de devoirs. Bien sûr, assister à de vrais sermons modernes pour avoir une vraie compréhension. 

Le vrai travail était de comprendre profondément la perte tragique d'un être cher. Si vous avez des enfants ou une nièce ou un neveu, vous pouvez trouver un moyen d'entrer dans ce personnage. Beaucoup de recherches, beaucoup de devoirs, beaucoup d'histoires. Ensuite, vous devez tout laisser aller et faire confiance à son intérieur quand vous commencez à filmer les scènes. 

C. L. : Est-ce que les histoires de justicier vengeur interprété par Charles Bronson d'un côté et le rôle de Bruce Campbell dans Evil Dead de Sam Raimi vous ont inspirés pour concevoir votre rôle ?

M. L. : Eh bien non, mais aussi, oui. Ils ne l'ont pas fait directement. En d’autres termes, je n’ai pas revu ces films depuis la lecture du scénario et avant le tournage pour m’en inspirer. Bien que, je m’en inspire. J'adore ces films. Je suis inspiré par ces films parce qu'ils m'ont ému, ils m'ont changé en quelque sorte. Ils ont laissé une impression éternelle. Il y a aussi plusieurs autres films qui inspirent ce film, mon personnage et ce voyage. Après avoir lu le script, j'ai appelé le scénariste Darren Geare et j'ai fait une liste de mes films préférés auxquels j'ai pensé en lisant le script. C’étaient aussi tous ses films préférés et ses inspirations dans la salle d’écriture, c’est pourquoi vous pouvez peut-être les sentir dans le film.

"The Retaliators" de Samuel Gonzalez Jr. et Bridget Smith © Better Noise Films

C. L. : Comment interprétez-vous la dernière scène du film ?

M. L. : Eh bien, je ne veux pas trop en révéler. Mon personnage est certainement un homme qui a changé entre le début et la fin du film. En bref, je pense qu'il choisit d'être passif au début du film quand il est confronté à un conflit. À travers ses expériences, il a une vision différente de cela. 

C. L. : Quel dialogue avez-vous entretenu au cours avec Samuel Gonzalez Jr. et Bridget Smith à la réalisation du film ?

M. L. : Wow... une question assez large. Des tonnes de dialogue avec les deux à propos de tout : l'origine de l'histoire, les questions provocatrices qu'il pose, les caractères et l'histoire des personnages, les choix créatifs, les styles, les points de vue, les objectifs, les vérités...

C. L. : Que souhaitez-vous au public du film ?

M. L. : J'espère que le public pourra se divertir et laisser libre cours à son imagination pour profiter de tous les rebondissements, marcher sur les traces des personnages et espérons quitter le film en y réfléchissant un peu et en posant quelques questions.

The Retaliators
de Samuel Gonzalez Jr. et Bridget Smith
Fiction
110 minutes. USA, 2021.
Couleur
Langue originale : anglais

Avec : Michael Lombardi (Bishop), Marc Menchaca (Jed), Joseph Gatt (Ram Kady), Katie Kelly (Sarah), Abbey Hafer (Rebecca Bishop), Jacoby Shaddix (Quinn Brady), Shannan Wilson (Debbie), Zoltan Bathory (Fang), Ivan L. Moody (Vic), Chris Kael (Decker), Cree Kelly (la tante Jody), Meghan Noone (l'épouse de Bishop), Corrie Graham (April), Gigi Gustin (Cynthia), Sarah Nicklin (Emily), Craig Mabbitt (Arlo Garcia), Amanda Lyberg (Erica), Spencer Charnas (Max), Dominic Costa (l'officier Kelly), Brian O'Halloran, Tommy Lee, Brian Gallagher, Bryan Alvarez, Bryan Alvarez, Anna Alimani, Michael Antonio, Angelina Aucello, Kevin D. Benton
Scénario : Darren Geare et Jeff Allen Geare
Images : Joseph Hennigan
Montage : Randy Bricker
Musique : Kyle Dixon, Michael Stein
Directeur artistique : Caitlin King
Costumes : Brittany Ann Cormack a
Casting : Roz Fulton, Christine Kromer
Production : Better Noise Films
Producteurs : Allen Kovac, Michael Lombardi, Michael Walsh

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez