Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2312 Billets

5 Éditions

Billet de blog 24 janv. 2018

Tragédie moderne du mariage forcé

En Belgique, Zahira redoute d’avorter. Elle est pourtant soutenue par sa famille pakistanaise qui veut la forcer à choisir un mari pakistanais. Ce mariage ne l’enchante guère et malgré tout l’amour qu’elle porte à sa famille, cette fois-ci elle ne peut se résoudre à suivre leur décision.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Noces" de Stephan Streker © Jour2Fête

À propos de l’édition DVD : Noces de Stephan Streker

Pour son troisième long métrage, Stephan Strecker adapte un dramatique fait divers où il est question de mariage forcé. Il prend le temps de présenter chacun des personnages de sa tragédie où les drames sont pour eux cornéliens puisqu’ils doivent choisir entre intérêt familial et intérêt personnel, respect des traditions, désir de liberté et d’épanouissement personnel, etc. Stephan Streker est ici moins intéressé par le contexte social dans lequel son récit se développe que ses personnages eux-mêmes pour lesquels il éprouve de la bienveillance, quand bien même les choix de ceux-ci vont à l’encontre du bonheur du personnage principal. Inutile d’avoir de véritables méchants pour faciliter le récit : s’il refuse de dresser une peinture sociale réaliste à la manière des frères Dardenne, Stephan Streker témoigne un grand respect pour la nature profonde des relations humaines et la place centrale d’un individu dépendante de sa place incontournable vis-à-vis de sa famille. Le scénario évite tout regard simpliste qui opposerait tradition et modernité dans une intention discriminatrice. Il montre l’interdépendance entre un individu et son milieu notamment dans cette famille pakistanaise nourrissant entre ses membres une véritable symbiose. Si ce fait divers est une tragédie, ce n’est jamais un mélodrame puisque le personnage féminin central n’est jamais présenté comme une victime mais bien comme une jeune femme qui prend des décisions et n’attend pas que son prince charmant vienne la sauver de la situation périlleuse où elle se trouve. Tel est ce subtil film sur un sujet pourtant délicat à traiter où le réalisateur, honnête vis-à-vis de ses spectateurs, n’impose jamais son interprétation dudit fait divers initial. Il met en scène ce paradoxe déchirant qui fait que ce sont les personnes que l’on aime le plus qui nous font le plus souffrir, dans un geste d’amour basé sur un acte de réciprocité ou non, quoi qu’il en soit dans une douloureuse tentative de dialogue

Noces
de Stephan Streker
Avec : Lina El Arabi (Zahira Kazim), Sebastien Houbani (Amir Kazim), Babak Karimi (Mansoor Kazim), Neena Kulkarni (Yelda Kazim), Olivier Gourmet (André), Alice de Lencquesaing (Aurore), Zacharie Chasseriaud (Pierre), Aurora Marion (Hina Kazim), Rania Mellouli (Amara Kazim), Harmandeep Palminder (Adnan)
France, Belgique, Pakistan, Luxembourg – 2016.
Durée : 98 min
Sortie en salles (France) : 22 février 2017
Sortie France du DVD : 16 août 2017
Couleur
Langue : français.
Éditeur : Jour2Fête
Bonus :
Entretien avec le réalisateur Stephan Streker par François Forestier

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Logement
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — France
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie