"Le Fou du roi" un film réalisé par Yvan Chiffre (1984) avec Michel Leeb

Après la mort du célèbre D’Artagnan, son fils Dieudonné est appelé au service du roi Louis XIV pour une mission ultra secrète. Sauf que Dieudonné est un grand maladroit qui désespérait son père.

Sortie DVD : Le Fou du roi de Yvan Chiffre 

Au cinéma comme ailleurs, Michel Leeb s’est illustré dans son style comique dans lequel il s’est spécialisé autour de grimaces et de déferlements d’onomatopées. Dans le meilleur des cas, il pourrait précéder le génie comique d’un Jim Carrey outre-Atlantique… mais l’humour régressif n’a chez Michel Leeb aucune inspiration et encore moins d’invention. Le film est réalisé par Yvan Chiffre, un responsable émérite des cascades très demandé dans le cinéma français, de Melville à Bresson, en passant par Costa-Gavras, Verneuil, Borderie. On comprend alors le choix de situer l’action dans une parodie libre de l’univers de cape et d’épée des Mousquetaires. Mais contrairement à la parodie des Charlots de l’œuvre de Dumas (Les Quatre Charlots mousquetaires réalisé par André Hunnebelle, 1974), Michel Leeb plombe totalement le récit en obligeant la caméra à tourner autour de son personnage qui n’a hélas aucun attrait et peu de force comique au cinéma : il lui faut ainsi pour lâcher sa scène comique, un gros plan sur son visage pour enregistrer ses prodigieuses grimaces mais avec un contre-champ où les rires forcés de son public ne sont guère crédibles.

Le réalisateur partage son plaisir des scènes d’action mais en l’absence d’un scénario conséquent pour les porter. Les prises de vue et les angles de caméra sont choisi.e.s dans une totale disharmonie et sans volonté de mettre en scène le récit lui-même, le filmage concourant au grossier amateurisme.

Par ailleurs, le film n’a pas connu de restauration et l’image refilmée semble tout droit issu d’un enregistrement sur une télévision en VHS. Il reste que le film permet de faire découvrir aux nouvelles générations le cas Michel Leeb, comique avorté qui singe Jerry Lewis et n’a pas su comprendre l’enjeu du travail de l’ensemble du corps non réduit à la seule tête au cinéma, comme Jim Carrey l’a ensuite magistralement défendu par ses prestations cartoonesques.

 

 

le-fou-du-roi
Le Fou du roi
de Yvan Chiffre
Avec : Michel Leeb (Dieudonné), Jean Desailly (Louis XIV), Diane Bellego (Madame de Montespan), Brigitte Glastre (Auréline), Elisabeth Kaza (Dame clarisse), Howard Vernon (Abbé guibourd), Yvan Chiffre (Taillevent), Guy Delorme (D'Artagnan), Jean-Claude Dreyfus (Courtemise), Jessica Grellier (Mademoiselle de Fontange), Michèle Grellier (La mégère apprivoisée), Mac Ronay (Lasalle), Étienne Draber (Colbert), Sam Bernett (Maître René), Gaëtan Bloom (La Voisin), Gérard Zalcberg (Le Grand Condé), Bernard Musson (Planchet), Pierre Semmler (Guillaume d'Orange), Eddy Jabès (un Belge), Vincent Grass (un Belge), Gérard Liadouze (un Belge), Pierre Belot (Mansard), Lionel Vitrant (La Fontaine), Franck-Olivier Bonnet (L'officier flamand), Yves Collignon (un comédien de 'La mégère apprivoisée'), Jacques Disses (Van de Putte), Dominique Saimbourg (Jean Racine), Ticky Holgado
France, 1984.
Durée : 98 min
Sortie en salles (France) : 16 mai 1984
Sortie France du DVD : 8 juillet 2020
Format : 1,85 – Couleur
Langue : français.
Éditeur : LCJ Éditions

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.