Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2012 Billets

5 Éditions

Billet de blog 24 nov. 2021

"Escape Game 2" d’Adam Robitel

Après avoir survécu avec son ami Ben à une série d’épreuves sadiques organisées par un certain Minos, Zoey souhaite dénoncer publiquement ce criminel et se retrouve à nouveau enfermée avec d’autres dans une salle où sa vie est en jeu.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sortie Blu-ray : Escape Game 2 d’Adam Robitel

"Escape Game 2" (Escape Room: Tournament of Champions) d’Adam Robitel © Sony Pictures

Comme tout succès public qui se respecte, le survival Escape Game se voit associé à une suite avec quelques-uns des acteurs qui interprètent les personnages survivant de l’histoire de massacre, ainsi que son réalisateur Adam Robitel, qui était déjà associé avant avec le cinéma d’horreur (L’Étrange cas Deborah Logan et Insidious : la dernière clé). La trame reprend celle du premier film en s’inscrivant dans la mouvance d’un nouveau genre qui a le vent en poupe actuellement, comme en témoigne le succès de la série sud-coréenne Squid Game. Le scénario suit le principe de Cube (1997) de Vincenzo Natali où il s’agissait déjà de survivre pour un groupe de personnes qui ne se connaissent pas et qui doivent passer d’une salle à une autre en espérant trouver une sortie. La représentation du sadisme a depuis évolué au cinéma et a pris une plus large ampleur, permettant ici de faire souffrir les personnages et de les assassiner à la suite d’une série d’énigmes où le spectateur se retrouve implicitement de la partie, partageant ainsi le regard du maître du jeu, un criminel assumé.

Le scénario repose avant tout sur la constitution d’énigmes lancées à un rythme trépidant avec musique à l’appui pour accentuer l’engouement pour les enjeux du récit. Malheureusement, aucune attention n’est donnée à la psychologie des personnages dont les séquences ne permettent nullement de les singulariser. Le scénario est ainsi des plus paresseux, offrant un divertissement dans la lignée d’une émission télévisée type Fort Boyard, le sadisme criminel en plus. Un film pas tout à fait déplaisant mais qui s’oubliera aussi très vite.

Escape Game 2
Escape Room: Tournament of Champions
d’Adam Robitel
Avec : Taylor Russell (Zoey Davis), Logan Miller (Ben Miller), Holland Roden (Rachel Ellis), Indya Moore (Brianna Collier), Thomas Cocquerel (Nathan), Carlito Olivero (Theo), Matt Esof (le voleur), Deborah Ann Woll (Amanda Harper), Lucy Newman-Williams (la thérapeute), Scott Coker (l'agent du FBI), Isabelle Fuhrman (Claire), James Frain (Henry), Tanya van Graan (Sonya)
USA, 2021.
Durée : 88 min
Sortie en salles (France) : 11 août 2021
Sortie France du DVD : 15 décembre 2021
Format : 2,39 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : Sony Pictures

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk