Mabuse ou la folie meurtrière du nazisme triomphant

La terreur règne en ville, orchestrée par une obscure organisation criminelle. Le commissaire Lohmann mène l'enquête.

"Le Testament du docteur Mabuse" de Fritz Lang © Tamasa "Le Testament du docteur Mabuse" de Fritz Lang © Tamasa

Sortie du combo Blu-ray / DVD : Le Testament du docteur Mabuse de Fritz Lang

Après M, le maudit, Fritz Lang réalise son second film parlant et son dernier film allemand avant l'arrivée au pouvoir du parti nazi. Toute l'angoisse de l'Allemagne de l'époque est traduite dans cette suite à la fois du Docteur Mabuse (1922) avec le retour du génie du mal et de M, le maudit avec la présence du personnage de l'inspecteur Lohmann. La figure de Mabuse est tellement obsessionnelle pour Fritz Lang qu'un troisième épisode intitulé Le Diabolique docteur Mabuse (Die 1000 Augen des Dr. Mabuse, 1960) clôt sa filmographie. Le régime de la terreur que délivre l'âme damnée de Mabuse, dont le moindre vol n'a jamais pour motivation l'acquisition d'un pouvoir économique, est bien celui du nazisme prôné par Hitler, qui fut lui aussi emprisonné et écrivit un livre aux funestes applications : Mein Kampf. Le film est foncièrement sombre et Fritz Lang livre toute la synthèse des expériences de l'expressionnisme au service du drame policier fantastique. Malgré l'apocalypse du triomphe du nazisme qui se ressent à travers tout le film, l'espoir est malgré tout porté par un couple d'amoureux qui accélèrent le cours de l'enquête de Lohmann, commissaire bon vivant, humain mais bien inefficace et surtout sensiblement seul pour déjouer une organisation criminelle qui le dépasse.
Fritz Lang fait preuve d'un savoir faire dans la mise en scène impressionnant pour l'époque au service des scènes d'action d'autant plus incontournables qu'il faut rendre compte visuellement de la terreur dans lequel le monde est tombé.
Le Testament du docteur Mabuse est à la fois précurseur de la violence nazie et aussi en termes cinématographiques de divers genres de l'industrie du cinéma, qu'il s'agit du polar, du fantastique, de l'épouvante, du film policier avec une liberté de ton dans la narration qui tranche aussi avec ses réalisations hollywoodiennes malgré les qualités de celles-ci.
Le combo Blu-ray / DVD est accompagné d'un entretien de moins de 20 minutes de Faruk Günaltay, directeur de la salle de cinéma d'Art et essai strasbourgeoise L'Odyssée, qui propose quelques réflexions sur le film et le contexte historique de sa réalisation : si ce regard n'apporte pas une analyse révolutionnaire sur le film, les informations délivrées offrent un atout de plus à la compréhension de l'importance historique du film, notamment en association avec la lecture du livret de 16 pages également inclus dans cette édition.

 

 

le-testament-du-docteur-mabuse-combo-blu-ray-dvd
Le Testament du docteur Mabuse
Das Testament des Dr. Mabuse
de Fritz Lang
Avec : Rudolf Klein-Rogge (Dr. Mabuse), Gustav Diessl (Thomas Kent), Rudolf Schündler (Hardy), Oskar Höcker (Bredow), Oscar Beregi Sr. (le professeur Dr. Baum), Theo Lingen (Karetzky), Camilla Spira (Juwelen-Anna), Paul Henckels (le lithographe), Otto Wernicke (l'inspecteur Karl Lohmann), Theodor Loos (Dr. Kramm), Hadrian Maria Netto (Nicolai Griforiew), Henry Pleß (Bulle), Adolf E. Licho (Dr. Hauser), Wera Liessem (Lilli), Paul Bernd, Karl Meixner, Klaus Pohl, Gerhard Bienert, Josef Dahmen, Georg John, Karl Platen, Paul Rehkopf, Franz Stein, Ludwig Stössel, Eduard Wesener, Bruno Ziener, Heinrich Gotho, Michael von Newlinsky, Anna Goltz, Heinrich Gretler
Allemagne, 1932.
Durée : 121 min
Sortie en salles (France) : 12 avril 1933
Sortie France du combo Blu-ray / DVD : 2 avril 2019
Format : 1,37 – Noir & Blanc
Langue : allemand - Sous-titres : français.
Éditeur : Tamasa
Bonus :
- Livret 16 pages « Lang et le nazisme », la censure, « Lohmann, de M à Mabuse »
- « Un regard désespéré », par Faruk Günaltay, 19’ : Une analyse du film et de son contexte



 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.