"Vivo" un film d'animation de Kirk DeMicco

Un kinkajou épris de musique qui a passé sa vie à La Havane, s’associe à une petite fille pour retrouver la femme que son compagnon humain a toujours aimé sans pouvoir le lui dire.

"Vivo" de Kirk DeMicco © Netflix "Vivo" de Kirk DeMicco © Netflix
Diffusion sur la plate-forme Netflix (France) du 6 août 2021 : Vivo de Kirk DeMicco

Le cinéma d’animation consacré à la musique sous la forme de comédie musicale a le vent en poupe en ce moment et après l’hommage rendu au jazz et à la soul par Pixar dans le bien nommé Soul de Pete Docter et Kemp Powers, Sony Pictures Animation lance une déclaration d’amour à la musique cubaine et celle de la communauté latino aux USA.

La première partie qui débute dans les rues de La Havane est ambitieuse pour un film d’animation destiné au jeune public puisque les deux personnages principaux sont un kinkajou, un petit singe en voie de disparition, et son compagnon humain âgé. On sent l’influence de Pixar et de son Là-haut (Up, 2009) de Pete Docter avec les amours frustrés car non vécus dont on garde un souvenir toujours vibrant quand on est plus âgé. Cependant, cet audacieux pari de récit est écourté pour se focaliser non seulement sur une jeune fille mais en plus en Floride plutôt qu’à La Havane. La rencontre avec une autre culture et un récit porté par des personnages âgés n’est pas encore pour tout de suite dans un long métrage d’animation made in US. Ainsi, l’aventure qui suit est globalement conçue sur un scénario assez classique avec une mission à réaliser pour laquelle les enfants sont contraints de désobéir à leurs parents pour se terminer avec un dénouement où les jeunes héros retrouvent l’amour incontesté et inaltérable de leurs proches.

Ce sens classique du récit d’aventure a du moins pour intérêt d’être toujours efficace, avec des moments drôles et émouvants. Tandis que le parti pris de rendre hommage à la musique fonctionne assez bien, avec des chorégraphies chantées assez inspirées et plutôt inventives.

Dommage que l’on quitte si rapidement La Havane et Cuba qui auraient mérité rien qu’à elles tout un film, pour témoigner de son charme profond.

Les couleurs de l’animation sont plutôt chatoyantes et le traitement des animaux en animation est réalisé avec soin. Il en résulte une véritable réussite en ce qui concerne ce choix d’animation et le film est devenu le plus abouti du réalisateur Kirk DeMicco qui avait précédemment réalisé Les Croods (2013).

 

 

3817770
Vivo
de Kirk DeMicco
Fiction
95 minutes. USA, 2021.
Couleur
Langues originales : anglais, espagnol

Avec les voix originales de : Lin-Manuel Miranda (Vivo), Ynairaly Simo (Gabi), Zoe Saldana (Rosa), Juan de Marcos González (Andrés), Brian Tyree Henry (Dancarino), Gloria Estefan (Marta Sandoval), Michael Rooker (Lutador), Nicole Byer (Valentina), Katie Lowes (Becky), Olivia Trujillo (Eva), Lidya Jewett (Sarah), Christian Ochoa (Montoya)
Scénario : Kirk DeMicco, Quiara Alegría Hudes, Peter Barsocchini
Images : Yong Duk Jhun
Montage : Erika Dapkewicz
Musique : Rich Moore, Lisa Stewart, Michelle L.M. Wong
Production : Columbia Pictures, Sony Pictures Animation
Producteurs : Rich Moore, Lisa Stewart, Michelle L.M. Wong
Coproducteurs : Daniel Chuba, John Clinton
Producteurs exécutifs : Louis Koo, Laurence Mark, Lin-Manuel Miranda
Diffusion (France) : Netflix

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.