"L’Ombre de Staline" un film d’Agnieszka Holland

Au début des années 1930, le jeune journaliste britannique Gareth Jones qui vient de réaliser un entretien avec Adolf Hitler, cherche à percer le mystère des ressources financières de Staline alors que le monde entier subit une crise économique sans précédent. Lâché par Lloyd George auprès duquel il était conseiller, il décide de partir en URSS.

"L’Ombre de la Staline" (Mr. Jones) d’Agnieszka Holland © Condor "L’Ombre de la Staline" (Mr. Jones) d’Agnieszka Holland © Condor
Sortie DVD : L’Ombre de Staline d’Agnieszka Holland

À l’heure où les fake news sur la pandémie ainsi que d’autres sujets se multiplient, le président Trump n’étant malheureusement pas l’unique spécialiste de cette forme de communication idéologique, la réalisatrice Agnieszka Holland aux nombreuses brillantes réalisations depuis 50 ans en Europe comme aux USA, à la télévision comme au cinéma, s’est intéressée à l’histoire vraie du journaliste Gareth Jones qui dénonça la famine qui conduisit à la mort plusieurs millions d’êtres humains en Ukraine sous décision politique conduite par Staline. La reconnaissance de cet assassinat de masse ne s’est faite que plusieurs décennies plus tard et le terme de génocide n’est toujours pas reconnu où l’ONU la Russie oppose un veto ferme. Seul le crime contre l’humanité est avancé par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe en décembre 2009.
Le sujet du film d’Agnieszka Holland est ainsi à ces divers égards d’une prépondérante actualité. Le scénario est construit sur le parcours de Gareth Jones de son départ pour l’URSS où il se rendra en Ukraine jusqu’au moment où il publia son article visible dans le monde entier mais qui fut ignominieusement contesté par le journaliste américain du New York Times Walter Duranty, prix Pulitzer, adepte du négationnisme face aux crimes de Staline. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un biopic puisque l’on n’apprend rien de l’histoire familiale et intime de Gareth Jones. L’enjeu est ici la dénonciation de ce crime contre l’Humanité mais aussi génocide ukrainien, également appelé Holodomor, et la responsabilité de l’implication criminelle des politiques et journalistes occidentaux comme soviétiques pour favoriser des enjeux stratégiques géopolitiques. Ainsi, au terme de cette histoire, le négationnisme de Duranty a pour finalité de créer un rapprochement économique entre les USA et l’URSS. Ce sont tous ces enjeux qui sont clairement présentés dans un scénario extrêmement subtil pour conjuguer à la fois une reconstitution historique fiable, la singularité de Gareth Jones et l’horreur du génocide où la famine a notamment conduit à des scènes d’anthropophagies pour survivre comme on le voit dans le film. Agnieszka Holland signe un film à la mise en scène d’un remarquable dynamisme, qui évite les situations attendues en nourrissant des personnages complexes et inédits, chacun dans son rôle. Un clin d’œil est également fait à George Orwell dont la figure traverse tout le film comme un leitmotiv, en train d’écrire sa grande dénonciation du stalinisme : La Ferme des animaux (1945).

 

 

l-ombre-de-staline-dvd
L’Ombre de Staline
Mr. Jones
d’Agnieszka Holland
Avec : James Norton (Gareth Jones), Vane ssa Kirby (Ada Brooks), Peter Sarsgaard (Walter Duranty), Joseph Mawle (George Orwell), Richard Elfyn (l'agent de police), Beata Pozniak (Rhea Clyman), Celyn Jones (Matthew), Julian Lewis Jones (le Major Jones), Patricia Volny (Bonnie), Krzysztof Pieczyński (Maxime Litvinov), Fenella Woolgar (Miss Stevenson), Martin Bishop (Sir Ernest Bennet), John Edmondson (J.E.B. Seely), Billy Holland (le livreur de journaux), Sabrina John (une habitante de la ville galloise), Christopher Bloswick (le journaliste américain), Kenneth Cranham (David Lloyd George), Michalina Olszanska (Yulia), Martin Hugh Henley (L.C. Thornton), Olena Leonenko-Glowacka (la réceptionniste)
Pologne, Royaume-Uni, Ukraine, 2019.
Durée : 114 min
Sortie en salles (France) : 22 juin 2020
Sortie France du DVD : 4 novembre 2020
Format : 2,40 – Couleur
Langues : anglais, russe, ukrainien, gallois - Sous-titres : français.
Éditeur : Condor Entertainment
Bonus :
Agnieszka Holland (25’, VF)
Iryna Dmytrychyn, historienne et maître de conférences à l’Inalco, spécialiste de l’Ukraine (35’, VF)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.