"Heat" un film de Michael Mann

Un groupe de braqueurs hyper expérimentés sévit à Los Angeles sous l’égide de Neil McCauley. Le lieutenant de police Vincent Hanna se lance alors dans une traque obsessionnelle à son égard.

"Heat" de Michael Mann © DR "Heat" de Michael Mann © DR
Diffusion sur la plate-forme Mubi (France) : Heat de Michael Mann

Classé actuellement sur la plate-forme Mubi dans les rubriques « chefs-d’œuvre des années 90 » et « Top 1000 Mubi », Heat de Michael Mann possède encore à l’heure actuelle une force de récit que le temps n’a rien altéré. Même si l’univers est profondément hyper masculin, il en décrit en même temps toutes les failles. En effet, la virilité ici mise en scène se nourrit d’un désastre profond dans les rapports homme/femme. Alors que chaque personnage est dans une quête perdue d’équilibre relationnel, le récit se développe alors comme une tragédie au sens de l’invocation shakespearienne de la fatalité du théâtre classique grec. Le film est aussi un magistral film d’action où les séquences de braquages sont non seulement filmées avec une précision millimétrée où le montage témoignage d’un sens du rythme tout bonnement hallucinant.

Michael Mann a tenu en l’occurrence en mettant en scène les deux monstres sacrés que sont Al Pacino et Robert De Niro, à leur accorder une égale présence dans un jeu de dualité très forte et un jeu de chat et la souris sans répit. Le récit est ainsi pluriel et ose mettre au même niveau les activités d’un malfrat et celles d’un chef de police pour que le spectateur fasse ses propres choix dans sa propre appréhension de l’humanité de l’un et de l’autre. Il en ressort une réflexion existentialiste fascinante sur la notion du bien et du mal construite comme vecteur de sociabilité, le tout accompagné de scènes d’action d’une efficacité qui n’a rien perdu de sa virtuosité. Michael Mann réalise assurément avec ce film un grand moment de cinéma à la hauteur ambitieuse d’une longue durée qui rappelle la volonté de porter deux films en un, à savoir le point du braqueur et celui du policier, qui ont ici brillamment fusionné.

 

 

Heat
de Michael Mann
Fiction
171 minutes. USA, 1995.
Couleur
Langue originale : anglais
1re sortie France au cinéma : 21 février 1996

Avec : Al Pacino (le lieutenant Vincent Hanna), Robert De Niro (Neil McCauley), Val Kilmer (Shiherlis), Tom Sizemore (Michael Cheritto), Diane Venora (Justine Hanna), Amy Brenneman (Eady), Dennis Haysbert (Donald Breedan), Ashley Judd (Charlene Shiherlis), Mykelti Williamson (le sergent Drucker), Wes Studi (l'inspecteur Sammy Casals), Ted Levine (l'inspecteur Mike Bosko), William Fichtner (Roger Van Zant), Tom Noonan (Kelso), Natalie Portman (Gustafson), Kevin Gage (Waingro), Hank Azaria (Alan Marciano), Susan Traylor (Elaine Cheritto), Kim Staunton (Lillian), Jon Voight (Nate), Danny Trejo (Trejo), Henry Rollins (Hugh Benny), Xander Berkeley (Ralph), Ricky Harris (Albert Torena, l'indicateur minable), Tone Loc (Richard Torena), Jeremy Piven (le docteur Bob), Jerry Trimble (l'inspecteur Danny Schwartz), Bud Cort (Solenko), Begonia Plaza (Anna Trejo)
Scénario : Michael Mann
Images : Dante Spinotti
Montage : Pasquale Buba, William Goldenberg, Dov Hoenig et Tom Rolf
Musique : Elliot Goldenthal
Décors : Neil Spisak
Costumes : Deborah Lynn Scott
Production : Art Linson, Michael Mann, Gusmano Cesaretti (associé) et Kathleen M. Shea (associée)
Sociétés de production : Warner Bros, Regency Enterprises, Forward Pass, Monarchy Enterprises B.V. et Art Linson Productions

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.