Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2011 Billets

5 Éditions

Billet de blog 26 oct. 2021

"Cruella" un film réalisé par Craig Gillespie

Devenue orpheline, Estella rêve de trouver sa place dans le monde de la mode à Londres dans les années 1970. L’opportunité se présente lorsqu’elle intègre l’équipe de modiste de la terrible et cruelle Baronne.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Cruella" de Craig Gillespie © Walt Disney France

Sortie Blu-ray : Cruella de Craig Gillespie

Cette nouvelle adaptation en prise de vue réelle du classique de Disney Les 101 dalmatiens (1961, réalisé par Clyde Geronimi, Wolfgang Reitherman et Hamilton Luske), arrive après deux films où Cruella était interprétée par Glenn Close en 1996 et 2000. Il s’agit à présent comme pour de nombreux scénarios cherchant à redonner du sang frais à des films anciens à succès, de plonger sur les origines du mal d’un personnage de Disney, à l’instar de Maléfique. D’ailleurs, on reprend ici le même principe avec certes une cruauté davantage assumée mais avec encore la possibilité d’atténuer le trait en raison de circonstances atténuantes. La grande méchante de l’histoire qui va permettre à Cruella de faire naître toute sa noirceur est portée par un personnage inédit : La Baronne. L’histoire est simple dans ses grands traits mais plutôt efficace. Le film est autant porté par l’interprétation inspirée de ses actrices principales, Emma Stone et Emma Thompson, ainsi que toute une chouette galerie d’acteurs secondaires masculins : Joel Fry, Paul Walter Hauser, John McCrea et Mark Strong pour n’en citer que les principaux. Les joutes verbales fonctionnent assez bien et les décors comme les costumes participent au plaisir de plonger pleinement dans un univers, celui de la mode des années 1970 à Londres autour d’une bande originale reprenant les grands titres populaires du moment.

Quant aux mouvements de caméra, ils mettent un malin plaisir à souligner le soin apporté à la conception des décors comme des costumes, ce qui est justifié par le sujet du film lui-même. Le scénario est cependant moins riche que Maléfique, en gommant les enjeux féministes qui méritaient largement d’être développés. Quant au lien entre les dalmatiens et Cruella, il est rapidement présenté alors qu’il aurait pu être davantage explicité afin de redonner une place à cette race canine appelée à devenir l’enjeu de la suite de cette histoire.

Un film plaisant qui gagne à réunir un magnifique casting et à faire resurgir toute une époque passée. Le film n’est pas non plus dénué d’humour et le duo complice de Cruella joue un rôle complémentaire garant de son humanité. Un film punk et chic qui participe à déniaiser les personnages féminins de Disney.

Cruella
de Craig Gillespie
Avec : Emma Stone (Estella), Emma Thompson (la Baronne), Joel Fry (Jasper), Paul Walter Hauser (Horace), John McCrea (Artie), Emily Beecham (Catherine), Mark Strong (John le valet), Kayvan Novak (Roger), Kirby Howell-Baptiste (Anita Darling), Jamie Demetriou (Gerald), Andrew Leung (Jeffrey), Ed Birch (le chef de la sécurité de la Baronne), Abraham Popoola (George), Dylan Lowe, Paul Bazely, Leo Bill, Niamh Lynch, Ninette Finch
USA, Royaume-Uni, 2021.
Durée : 134 min
Sortie en salles (France) : 23 juin 2021
Sortie France du Blu-ray : 29 octobre 2021
Format : 1,85 – Couleur
Éditeur : Walt Disney France

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’impunité et la lâcheté des puissants
Après la révélation des accusations contre l’ancien ministre, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire. Au-delà de son devenir judiciaire, cette affaire nous interpelle sur l’insuffisance de la lutte contre les violences sexuelles et sur l’impunité des sphères de pouvoir.
par Lénaïg Bredoux
Journal — International
Le nouveau variant Omicron, identifié en Afrique australe, déjà repéré en Europe
La communauté scientifique est en alerte depuis l’identification d’un nouveau variant au Botswana. Les premiers séquençages en Afrique du Sud font craindre une propagation à grande vitesse. L’Organisation mondiale de la santé vient de le classer parmi les variants préoccupants et l’a baptisé Omicron.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — International
UE : Paris et Rome s’accordent à moindres frais pour tenter de peser dans l’après-Merkel
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila

La sélection du Club

Billet de blog
Tragédie de Calais : retrouvons d’urgence notre humanité
Au moins 27 personnes sont mortes noyées au large de Calais ce mercredi 25 novembre. Ce nouveau drame vient alourdir le bilan des morts à cette frontière où, depuis une trentaine d’années, plus de 300 personnes ont perdu la vie, soit en essayant de la franchir soit en raison de leurs conditions de (sur)vie sur le littoral Nord.
par La Cimade
Billet de blog
Migrants : du naufrage aux larmes de crocodile
Qu’elles sèchent vite, les larmes de crocodile ! De plus en plus vite, car il y en a de moins en moins, de larmes. Même de crocodile. Et surtout pour les réfugiés. Vous vous rappelez la photo du petit corps d’Aylan, 3 ans, rejeté sur une plage de Bodrum en 2015 ? Nous oublierons tout aussi vite le naufrage qui a tué 27 migrants dans La Manche, mercredi. Place au Black Friday !
par Cuenod
Billet de blog
À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage
Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires de la fondation MSF, dénonce les responsabilités de l'État français et du ministre de l'Intérieur.
par Médecins sans frontières
Billet de blog
L'Europe-forteresse creuse sa tombe dans le faux abri de ses fantasmes d'invasion
L'épisode dramatique à la frontière Pologne/Biélorussie confirme une fois de plus la fausse sécurité d'une Europe-forteresse qui se croit en sécurité en payant pour refouler et bloquer migrants et réfugiés, ignorant ses fondements, ses valeurs, son histoire. La contre-offensive massive à rebours des renoncements successifs matraqués en certitudes au coin du bon sens est une nécessité vitale.
par Georges-André