Film culte de la blaxploitation

Coffy pour venger sa jeune sœur de 11 ans entraînée dans l’engrenage de la drogue, a décidé l’éliminer les dealers et les chefs mafieux.

"Coffy" de Jack Hill © BQHL "Coffy" de Jack Hill © BQHL
Au sujet de l'édition Blu-ray : Coffy - La Panthère Noire de Harlem de Jack Hill

Ce film culte de la blaxploitation qui a mis en valeur l’interprétation de Pam Grier qui a inspiré plus tard Quentin Tarantino est d’un grand intérêt pour saisir les caractéristiques significatives dudit genre. Le film s’inscrit dans la série des vigilent movie qui ont pullulé à la même époque dans les années 1970 avec Charles Bronson notamment comme principal acteur du genre. Ici le film est réalisé avec et pour la communauté afro-américaine avec qui plus est le rôle principal offert à une femme, humble infirmière de son état, qui devient justicière pour venger sa sœur et combattre la corruption de la police et des hommes politiques qui ont pactisé avec les revendeurs de drogue. Les ennemis de Coffy sont des hommes de pouvoir qui abusent de leur statut pour imposer leurs besoins sexuels sans scrupules aucun. Coffy est là pour remettre de l’ordre en mettant en valeur son ingéniosité et surtout un corps et une poitrine qui ne laissent pas indifférents la communauté masculine. Le réalisateur et scénariste Jack Hill use et abuse des scènes où la poitrine des femmes est régulièrement dénudée à leur insu dans des scènes de violence à leur égard. Le film surfe sur un point de vue féministe luttant contre les exactions de la phallocratie tout en fétichisant le corps des femmes à des finalités expressément érotiques. La cause des noirs est cependant défendue, notamment à travers les discours politiques d’un candidat à la députation et aussi dans une scène de lynchage comme au temps du racisme explicitement et publiquement mis en scène au quotidien. Pour autant, il serait ici fallacieux et excessif d’y voir un discours politique et social organisé pour parler de la société américaine de l’époque. Le film est un pur produit de consommation assumé comme tel qui est globalement bien réalisé même si le scénario est assez paresseux et manque d’originalité. Il reste une interprétation inoubliable de Pam Grier qui traverse avec force et conviction l’ensemble du récit, et qui fera oublié l'allusion erronée du titre français où il est question de Harlem alors que l'histoire se déroule intégralement à Los Angeles.

 

 

6106kiausml-sl1000-1
Coffy - La Panthère Noire de Harlem
Coffy de Jack Hill

Avec : Pam Grier (Coffy), Booker Bradshaw (Howard Brunswick, le candidat député), Robert DoQui (King George), William Elliott (Carter, un policier ami de Coffy), Allan Arbus (Arturo Vitroni), Sid Haig (Omar, un homme de main de Vitroni), Barry Cahill (McHenry; un agent de police corrompu), Jeff Burton (Dr. Brannan), Lyman Ward (l'aide-soignant), Lee de Broux (Nick, un agent de police), Ruben Moreno (Ramos), Lisa Farringer (Jeri, une des "filles" de King George), Carol Locatell (Priscilla), Linda Haynes (Meg, une des filles de King George), John Perak (Aleva), Mwako Cumbuka (Grover, l'homme de main de Sugarman), Morris Buchanan (Sugarman), Bob Minor (Puces)

USA, 1973.
Durée : 89 min
Sortie en salles (France) : 14 décembre 1973
Sortie France du Blu-ray : 19 septembre 2019
Format : 1,85 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : BQHL Éditions

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.