Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

2474 Billets

6 Éditions

Billet de blog 26 oct. 2020

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

"Long voyage vers la nuit" de Sidney Lumet

Durant une journée de 1912, les membres d’une famille composée d’une mère morphinomane, d’un père acteur vieillissant, d’un jeune fils atteint de tuberculose et d’un fils aîné porté sur l’alcool s’entredéchirent en révélant leurs blessures intérieures.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Long voyage vers la nuit" (Long Day's Journey Into Night) de Sidney Lumet © Les Films du Paradoxe

Sortie DVD : Long voyage vers la nuit de Sidney Lumet

Quelques années après le décès du dramaturge Eugene O'Neill et après une seule représentation théâtrale en 1956, Sidney Lumet adapte la pièce de l’auteur pour le cinéma sous le titre Long voyage vers la nuit (Long Day's Journey Into Night). Dans ce sixième long métrage, Sidney Lumet, en grand amateur de théâtre, ne cache nullement l’origine de cette adaptation. On trouve d’ailleurs un condensé de drame avec un récit qui commence le matin et se termine la nuit venue, autour de quatre membres d’une même famille qui se déchirent au fil de leurs confrontations qui ne mâchent pas l’ampleur des reproches adressés à chacun. Les espaces sont eux aussi très limités et la caméra souvent contrainte à se mouvoir d’un personnage à l’autre, chacun déversant une flopée intense de dialogues très écrits mis en scène sous la forme d’une émotion intense. L’adaptation théâtrale est certainement la plus lourde de la filmographie de Sidney Lumet qui avait pourtant réussi dès son premier film Douze hommes en colère (12 Angry Men, 1957) à rendre le récit fluide et sans aucune lourdeur théâtrale. Ici, le film entier porte le poids du théâtre filmé et l’ampleur des dialogues empêche le film d’exister comme support cinématographique. Cela n’empêche pas que les acteurs livrent une interprétation remarquable, distinguée d’ailleurs pour l’ensemble d’eux par un prix d’interprétation au festival de Cannes où le film avait été présenté. La performance d’acteurs comme leur direction est appréciable mais le film qui dure près de trois heures se révèle encore plus indigeste avec le temps.
La restauration quant à elle est impeccable et permet d’apprécier le savant sens du décor sur lequel peuvent évoluer avec une grande aisance les comédiens.

Long voyage vers la nuit
Long Day's Journey Into Night
de Sidney Lumet
Avec : Katharine Hepburn (Mary Tyrone), Ralph Richardson (James Tyrone), Jason Robards (James 'Jamie' Tyrone Jr. ), Dean Stockwell (Edmund Tyrone), Jeanne Barr (Cathleen)
USA, 1962.
Durée : 2h54min
Sortie en salles (France) : mai 1962 (Festival de Cannes)
Sortie France du DVD : 15 octobre 2020
Format : 1,85 – Noir & Blanc
Langue : anglais - Sous-titres : français.
Éditeur : Les Films du Paradoxe

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un comité de l’ONU défend Assa Traoré face à des syndicats policiers
La sœur d’Adama Traoré a été la cible de messages virulents de la part de syndicats de policiers après avoir été auditionnée par le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unies. Ce dernier demande au gouvernement d’ouvrir des procédures, si nécessaire pénales, contre les auteurs.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que révèle l’enquête, classée sans suite, visant le chanteur de No One Is Innocent
Mediapart a consulté la procédure judiciaire visant Marc Gulbenkian, figure du rock français, accusé d’agression sexuelle par l’une de ses proches. Alors que la plainte a été classée le 2 novembre, l’avocate de la victime, qui s’appuie sur un enregistrement versé au dossier, dénonce une « hérésie » et annonce un recours.
par Donatien Huet
Journal
Des logements « vite et pas cher » : l’immense défi marseillais
Le premier Conseil national de la refondation (CNR) délocalisé et dédié au logement s’est tenu à Marseille. La deuxième ville de France, où les prix s’envolent avec une gentrification accélérée de certains quartiers, compte aussi une trentaine de bidonvilles. Le chantier du logement digne reste immense.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Paris 2024 : cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
« Je vous écris pour témoigner de ma peine de prison qui n'en finit pas »
Rentré en prison à 18 ans pour de la « délinquance de quartier », Bryan a 27 ans lorsqu’il écrit à l’Observatoire International des Prisons (OIP). Entre les deux, c’est un implacable engrenage qui s’est mis en place qu’il nous décrit dans sa lettre.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Péripéties ferroviaires en territoire enclavé
Destination France Déchéance, ou Manifeste sur un service public en érosion. Il s'agit dans ce court billet de faire un parallèle entre le discours de la Région Occitanie, celui de vouloir désenclaver des territoires ruraux, comme le Gers, et la réalité que vivent, voire subissent, les usagers du réseau ferroviaire au quotidien.
par camilleromeo28
Billet de blog
Merci pour ceux qui ont faim
Aujourd'hui, samedi, je me rends au centre commercial pour quelques courses. Il est dix heures, et celui-ci est déjà plein de monde : des jeunes gens surtout, des filles entrant, sortant des boutiques de mode, quelques-unes les bras chargés de sacs.
par cléa latert
Billet de blog
« Économiser ils disent ? Je le faisais déjà ! »
Cette mère, dont j'accompagne un des enfants en tant qu'éduc’, laisse ostensiblement tomber ses bras. Elle n’en peut plus : le col roulé, les astuces du gouvernement pour économiser l'énergie, c'est une gifle pour elle. « Des trucs auxquels ils ne penseraient pas, de la débrouille pour économiser des centimes, je suis une pro de la pauvreté ! Face à des pros de l'entourloupe...»
par Mouais, le journal dubitatif