Faire ses inhumanités : la préparation à la médecine

Antoine suit pour la troisième fois sa première année de médecine tandis que Benjamin découvre cet univers. Ensemble, ils se lancent dans une course éperdue dans les révisions.

"Première année" de Thomas Lilti © Le Pacte "Première année" de Thomas Lilti © Le Pacte

Sortie DVD : Première année de Thomas Lilti

Comment fabrique-t-on des machines à concourir individualistes, sans états d'âme pour arriver à leurs fin dans une course à l'excellence où il ne peut en rester que quelques-uns ? En passant par la première année de concours à l'entrée en école de médecine. ! Le monde retranscrit par Thomas Lilti, scénariste et réalisateur de Première année, est assez inquiétant non seulement pour l'état d'esprit du corps médical en France appelé à prendre en charge la santé à venir, mais aussi de toute une fabrique d'individus prêts à entrer au même moment sur le marché du travail que dans l'âge adulte. Car bien que le sujet ici soit concentré sur les études en médecine, ce microcosme est bien le reflet d'un certain type de société : la société contemporaine qui crée toujours plus de fractures sociales. Thomas Lilti est un excellent scénariste dans ses films comme ceux des autres (pour Édouard Deluc et Michel Leclerc) et il a su ici relever le défi de créer une histoire palpitante et très bien rythmée autour de deux étudiants qui passe leur temps à réviser, sans avoir à ajouter une histoire parallèle d'amour ou autre péripétie artificielle pour relancer le sujet central. Celui-ci est maintenu avec force tout le long du film sans le moindre essoufflement avec deux excellents comédiens qui portent à eux seuls tout le récit : pas besoin d'un énorme casting pour créer la sympathie auprès du public autour de seconds rôles interprétés par des guest stars. Thomas Lilti est arrivé à une certaine épure avec ce troisième long métrage consacré au milieu médical après Hippocrate (2014) et Médecin de campagne (2016). Son message est d'autant fluide qu'il arrive à embrasser tout un ensemble de malaises de la société actuelle confrontée à la compétition de tous contre tous à un rythme dont l'accélération est sans fin. Thomas Lilti démontre aussi l'inégalité fondamentale des « chances » dans les études promues officiellement comme régulatrices des inégalités sociales, entre ceux qui par leur ascendance sociale sont déjà dans les codes et ceux, malgré toute la passion pour la profession désirée, qui ne les possèdent pas.

 

 

61zpmcsbzol-sl1200
Première année
de Thomas Lilti
Avec : Vincent Lacoste (Antoine Verdier), William Lebghil (Benjamin Sitbon), Alexandre Blazy (Simon Sitbon), Michel Lerousseau (Serge), Darina Al Joundi (Martine), Benoît Di Marco (François), Graziella Delerm (Annick), Guillaume Clerice (Vincent Grimaldi), Noémi Silvania (Nenni)
France, 2018.
Durée : 92 min
Sortie en salles (France) : 12 septembre 2018
Sortie France du DVD : 16 janvier 2019
Format : 2,40 – Couleur
Langue : français.
Éditeur : Le Pacte
Bonus :
Entretien avec Thomas Lilti
Scènes coupées

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.