Le rêve du paradis terrestre retrouvé

Le documentariste nord-américain John Chester se lance avec son épouse dans le rêve un peu fou de vivre dans une ferme en recréant la diversité disparue.

"Tout est possible" (The Biggest Little Farm) de John Chester © Le Pacte "Tout est possible" (The Biggest Little Farm) de John Chester © Le Pacte
Sortie DVD : Tout est possible de John Chester

Ce documentaire est comme un journal de bord d’une grande aventure : celle d’un couple qui, chassé par le propriétaire de leur appartement en raison des aboiements de leur chien, se décide à aller vivre dans une ferme. Leurs valeurs écologiques sont tellement enracinées dans leur quotidien que ce projet n’a rien de militant : il s’inscrit dans un rêve qui prend sa source dans la plus tendre enfance, au temps où la vie à la ferme était si merveilleuse dans les livres pour jeune public. C’est la rencontre avec un spécialiste du développement de la biodiversité dans le monde agricole qui va les entraîner à développer un projet encore plus ambitieux : sur plusieurs hectares d’une terre surexploitée par les agriculteurs précédents, apporter un véritable écosystème originel ! Comme le titre optimiste de ce film l’indique sous forme de programme et d’injonction, la réalisation sera concrète et enrichissante. Le montage est si rapide et voyage si allègrement dans le temps que tout semble couler de source, du rêve idyllique à qui rien n’est impossible, aux difficultés qui se multiplient lorsque le couple n’est plus soutenu par son mentor. Mais tout est bien qui finit bien.

Dans la lignée des films et des intentions de Cyril Dion, dont celui-ci prête sa voix au narrateur pour la version française du film, Tout est possible est un film d’aventure écologique qui cherche à soutenir et rendre visible les initiatives écologiques éminemment courageuses pour créer une véritable émulation auprès des spectateurs. La beauté de la nature et de son fonctionnement à travers l’écosystème sont les informations essentielles de ce film qui fuit toute dénonciation de la pollution du monde, des responsabilités politiques et économiques des gouvernements et des individus à la tête de puissantes entreprises. Ainsi, pas de militantisme ici et pas le gramme non plus d’investigation pour aller comprendre les problématiques environnementales dans le monde actuel. Le couple s’est construit un véritable paradis terrestre de plusieurs hectares (plus de 8 pour un seul verger) et les conditions économiques pour réaliser sont largement éludées, dans un souci non démocratique de rendre possible un tel projet à tous. De même, le film par son montage extrêmement scolaire en trois parties, à savoir la thèse du rêve, l’antithèse des difficultés et la synthèse de l’ensemble, avance sans surprise sur un sujet convenu que fuiront les militants et qui pourra toucher la bonne conscience du consommateur déconnecté à soutenir une entreprise à défaut de s’y impliquer concrètement. Il reste de belles images de la nature, de belles intentions et un extraordinaire rêve inaccessible à tous pour un film souhaite s’adresser au plus grand nombre.

 

 

61a2xhjhm-l-sl1000
Tout est possible (The Biggest Little Farm)
The Biggest Little Farm
de John Chester

USA – 2018.
Durée : 91 min
Sortie en salles (France) : 9 octobre 2019
Sortie France du DVD : 10 janvier 2020
Format : 1,85 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : Le Pacte
Bonus :

Entretien avec Cyril Dion
Bande-annonce

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.