"La Meilleure façon de marcher" un film de Claude Miller

Dans une colonie de vacances pour garçons dans les années 1960, Marc et Philippe, deux animateurs aux sensibilités antagoniques, ne cessent de se confronter jusqu’au harcèlement, l’un à l’égard de l’autre.

"La Meilleure façon de marcher" de Claude Miller © LCJ "La Meilleure façon de marcher" de Claude Miller © LCJ
Sortie Blu-ray : La Meilleure façon de marcher de Claude Miller

Cette édition blu-ray présente la naissance d’un cinéaste puisque s’y trouvent à la fois son premier long métrage et deux courts métrages des années 1960. Après avoir travaillé avec les équipes de tournage de plusieurs réalisateurs dont François Truffaut, Claude Miller se lance dans l’aventure autour d’un scénario personnel coécrit avec son complice Luc Béraud pour dénoncer l’intolérance à l’égard de la différence dans une société ouvertement patriarcale. Le film est ainsi porté à la fois par son sujet et encore par ces deux acteurs principaux dans des rôles inoubliables. La mise en scène est soignée avec une magnifique photographie où le drame semble en lévitation, prêt à s’abattre sans tragédie sous le fait de la bêtise ordinaire.

L’intelligence du scénario et de l’interprétation consiste à passer à côté de l’impasse qu’aurait été le fait d’opposer un méchant face à un gentil : chaque personnage porte sa part d’ambiguïté quant à son positionnement. D’un côté, Marc à la gouaille et à l’esprit régressif décomplexés, impose un rythme militaire aux jeunes adolescents alors que Philippe, fils du directeur, cherche à transmettre une sensibilité théâtrale aux adolescents sans y parvenir. Cependant, l’enjeu pédagogique importe moins que ce que représentent fondamentalement ces deux personnages antagoniques.

Ce sont à la fois deux masculinités dans la société française des années 1970 tentée par le retour rétrograde à l’ordre, mais aussi deux classes sociales qui ne jouissent pas des mêmes alternatives : l’un qui semble s’être réalisé tout seul, s’impose une démonstration excessive de virilité bête et méchante, tandis que l’autre sous la présence de son propre père qui fait office de directeur de colonie joué par l’iconique Claude Piéplu, pourrait paraître libre dans l’expression de ses choix mais se trouve engoncé dans un rapport au monde qui ne lui correspond pas.

Le film ne parle pas ouvertement d’homosexualité à une époque en France où la loi la condamnait mais la laisse entendre dans une libre interprétation. Il s’agissait là d’un défi scénaristique qui a été relevé avec efficacité. La Meilleure façon de marcher voit ainsi s’installer un cinéaste promis à une filmographie où la psychologie des âmes humaines, sous l’égide d’Ingmar Bergman comme il est question dans ce premier film, ne cessera d’être mise en scène pour être d’autant mieux interrogée.

 

 

la-meilleure-facon-de-marcher-blu-ray
La Meilleure façon de marcher
de Claude Miller
Avec : Patrick Dewaere (Marc), Patrick Bouchitey (Philippe), Christine Pascal (Chantal), Claude Piéplu (le directeur de la colonie), Marc Chapiteau (Gérard), Michel Blanc (Raoul Deloux), Michel Such (Léni), Franck d'Ascanio (Hervé), Nathan Miller (l’enfant aux lunettes) et les enfants de "L'Atelier" de Saint-Saturnin
France, 1976.
Durée : 82 min
Sortie en salles (France) : 3 mars 1976
Sortie France du DVD : 24 janvier 2018
Format : 1,85 – Couleur
Langue : français.
Éditeur : LCJ Éditions

Bonus :
Débat autour du film avec Claude Miller, Patrick Bouchitey et Patrick Dewaere (28/02/1976)
Patrick Dewaere raconte le film (04/04/1976)
Patrick Dewaere parle du métier d’acteur et de sa carrière (23/11/1981)
Bande-annonce
Les 2 premiers courts métrages de Claude Miller (versions restaurées 2K) :

  • Juliet dans Paris (1967)
  • La Question ordinaire (1969)

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.