Nostalgie des années 1980 : trilogie "Le Flic de Beverly Hills"

Au moment où le quatrième épisode de la saga « Le Flic de Beverly Hills » est en train d’être réalisé pour Netflix, la sortie en Blu-ray des trois premiers films permet de bénéficier d’un regard rétrospectif sur cette nouvelle vague de comédie policière.

"Le Flic de Beverly Hills" (Beverly Hills Cop) de Martin Brest © DR "Le Flic de Beverly Hills" (Beverly Hills Cop) de Martin Brest © DR
Sorties Blu-ray : trilogie Le Flic de Beverly Hills

Revoir en 2020 la trilogie du Flic de Beverly Hills c’est redécouvrir le talent d’Eddie Murphy, un jeune acteur comique alors d’un vingtaine d’année qui a débuté au cinéma durant les années 1980, à une époque où l’action était l’un des genres les plus privilégiés au service de la testostérone et du néoconservatisme proaméricain décomplexé. Le succès du premier volet permet la réalisation d’une suite quelques années plus tard, avec le réalisateur du cinéma d’action viril Tony Scott, fraîchement sorti de Top Gun et ensuite beaucoup plus tard au milieu des années 1990 alors que la carrière d’Eddie Murphy battait franchement de l’aile, en faisant appel à un réalisateur chevronné de l’humour et de l’action John Landis (Blues Brothers). Ce troisième opus finit au-delà de toutes les espérances en terme de déception et enterre définitivement la saga. Pourtant, tout commençait avec une fraîche surprise reposant notamment sur le talent comique d’Eddie Murphy que le public le plus large découvrait vraiment pour la première fois au cinéma. Le scénario n’avait quant à lui rien de bien original et la grande erreur des scénaristes et producteurs des films suivants est d’avoir trop misé sur l’effet copier-coller de celui-ci. Ainsi, les trois films débutent de la même manière avec l’assassinat du meilleur ami de l’inspecteur Axel Foley qui le conduit à venir enquêter dans les beaux quartiers de Beverly Hills. La confrontation entre l’origine humble du personnage principal et la superficialité d’un monde de luxe où la paix sociale n’est qu’un leurre, pouvait offrir matière à une décapante satire sociale et c’est d’ailleurs ce qu’offrent les meilleures scènes comiques du film. En revanche, de satire sociale, il n’y a que des promesses non tenues.

Quant aux scènes d’action, les meilleurs moments sont les courses poursuites en voiture tandis que les duels avec les armes à feux multiplient inutilement les morts pour insister sur le critère « film policier d’action » sans pour autant apporter quoi que ce soit au récit. Il faut noter cependant que si tous les méchants meurent systématiquement à la fin, c’est qu’aucune autre justice n’est possible pour eux que l’exécution sommaire par le bras armé du pouvoir exécutif. De plus, les relations des personnages aux femmes sont très problématiques, la femme étant souvent réduit au rôle d’objet sexuel dans les bars spécialisés où des femmes mettent en scène leur striptease devant les clients (cette séquence étant reprise dans les deux premiers films), la fête où tout le gratin de la société se retrouve est donnée par le gérant de Playboy… Rien d’anodin à tout cela dans un contexte d’hommes évoluant entre hommes, les femmes servant éventuellement à motiver le héros à s’en prendre davantage au grand méchant de service qui la kidnappe. Les films appartiennent bien aux années 1980 et notamment les productions aux grands succès publics de Jerry Bruckheimer ! Cette trilogie permet à ce titre d’entrevoir une manière d’entrevoir le cinéma dans les années 1980 tout en découvrant l’art de la répartie et de la mythomanie propre au personnage d’Axel Foley qui peut entrer où il veut avec son génie de l’improvisation ! Nostalgiques des années 1980 et curieux du talent comique d’Eddie Murphy à ses débuts : bienvenus !

 

 

beverly-hills-bluray-remasterise
Le Flic de Beverly Hills
Beverly Hills Cop
de Martin Brest
Avec : Eddie Murphy (l’inspecteur Axel Foley), Judge Reinhold (l’inspecteur William « Billy » Rosewood), John Ashton (le sergent John Taggart), Lisa Eilbacher (Jeannette « Jenny » Summers), Ronny Cox (le lieutenant Andrew Bogomil), Steven Berkoff (Victor Maitland), James Russo (Mikey Tandino), Jonathan Banks (Zack, l'homme de main de Maitland), Stephen Elliott (le chef de la police Hubbard), Gilbert R. Hill (l’inspecteur Douglas Todd), Art Kimbro (l’inspecteur Foster), Joel Bailey (l’inspecteur McCabe), Bronson Pinchot (Serge), Paul Reiser (Jeffrey Friedman), Michael Champion (Casey), Frank Pesce (l'acheteur de cigarettes), Gene Borkan (le conducteur du camion de cigarettes), Michael Gregory (le directeur de l'hôtel Beverly Palms), Alice Cadogan (la réceptionniste de l'hôtel Beverly Palms), Philip Levien (Donny), Karen Mayo-Chandler (la réceptionniste de Maitland), Randy Vasquez (Bell Hop, employé du Beverly Palms Hotel), Damon Wayans (le serveur aux bananes), Chuck Adamson (le premier ouvreur de caisse d'entrepôt), Jack Heller (le Maître d’hôtel du Harrow Club), David Wells (le policier dispatcheur), Scott Murphy (l'inspecteur Owensby), Martin Brest (un employé du Beverly Palms Hotel)
USA – 1984.
Durée : 105 min
Sortie en salles (France) : 27 mars 1985

 

 

Le Flic de Beverly Hills 2
Beverly Hills Cop 2
de Tony Scott
Avec : Eddie Murphy (l’inspecteur Axel Foley), Judge Reinhold (l’inspecteur William « Billy » Rosewood), John Ashton (le sergent John Taggart), Jürgen Prochnow (Maxwell Dent), Ronny Cox (le commissaire Andrew Bogomil), Brigitte Nielsen (Karla Fry), Allen Garfield (Harold Lutz), Dean Stockwell (Charles « Chip » CainPaul Reiser (Jeffrey Friedman), Gilbert R. Hill (l'inspecteur Douglas Todd), Paul Guilfoyle (Nikos Thomopoulos), Robert Ridgely (Ted Egan, le maire de Los Angeles), Brian Edward O'Connor (Biddle), Alice Adair (Jan Bogomil), Eugene Butler (May), Glenn Withrow (Willie), Gilbert Gottfried (Sidney Bernstein), Tom Bower (Russ Fielding), Hugh Hefner (lui-même), Carrie Leigh (elle-même), Chris Rock (le voiturier de la fête Playboy), Robert Pastorelli (Vinnie)
USA – 1987.
Durée : 100 min
Sortie en salles (France) : 26 août 1987

 

 

 

 

Le Flic de Beverly Hills 3
Beverly Hills Cop 3
de John Landis
Avec : Eddie Murphy (l’inspecteur Axel Foley), Judge Reinhold (l’inspecteur William « Billy » Rosewood), Héctor Elizondo (l'inspecteur Jon Flint), Theresa Randle (Janice), Timothy Carhart (Ellis DeWald), Stephen McHattie (Steve Fulbright), John Saxon (Orrin Sanderson), Bronson Pinchot (Serge), Alan Young (Oncle Dave Thornton), Jon Tenney (Levine), Joey Travolta (Giolito), Gilbert R. Hill (l'inspecteur Douglas Todd), Helen Martin (la grand-mère), George Lucas (un visiteur du parc d'attractions), Martha Coolidge (la réceptionniste de la convention de l'association nationale des agences de sécurité), Joe Dante (un client du bar), Ray Harryhausen (un client du bar), Arthur Hiller (un client du bar), Robert B. Sherman (le patron du bar), Barbet Schroeder (le propriétaire de la Porsche volée par Axel), John Singleton (un pompier)
USA – 1994.
Durée : 104 min
Sortie en salles (France) : 17 août 1994

 


Sortie France des Blu-ray : 1er mars 2020
Couleur
Éditeur : Paramount Pictures
Distributeur : Universal Pictures Vidéo


Bonus :
Commentaire audio de Martin Brest (VOST)
Musique du film sur piste isolée (Dolby Digital 5.1)
2 scènes coupées (3’49”, VOST)
Interviews en coulisses (1984, 6’44”, VOST)
Beverly Hills : les débuts d’un phénomène (29’10”, VOST)
Le casting (9’38”, VOST)
La musique du Flic de Beverly Hills (7’48”, VOST)
Carte d’orientation : 7 lieux du film (7’32”, VOST)
Bande-annonce (2’33”, VOST)
La Mixtape ‘84 du Flic de Beverly Hills :

  • The Heat is On
  • Neutron Dance
  • New Attitude
  • Do You Really
  • Stir It Up
  • Nasty Girl

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.