Du sexe que l’on nomme au nom du sexe : quand le cinéma ose

Sortie DVD de Zouzou, de Blandine LenoirTrois sœurs aux caractères distincts se retrouvent auprès de leur mère qui a une importante nouvelle à leur annoncer : elle a rencontré un homme qu’elle souhaite leur présenter. Pendant ce temps, Zouzou, la fille de l’une des sœurs disparaît sans prévenir.

 © Blaq Out © Blaq Out

Sortie DVD de Zouzou, de Blandine Lenoir

Trois sœurs aux caractères distincts se retrouvent auprès de leur mère qui a une importante nouvelle à leur annoncer : elle a rencontré un homme qu’elle souhaite leur présenter. Pendant ce temps, Zouzou, la fille de l’une des sœurs disparaît sans prévenir.

Après une décennie à signer des courts métrages tous plus brillants les uns que les autres, révélant une véritable maîtrise dans la direction d’acteurs et une écriture à la fois drôle et incisive, Blandine Lenoir passe à la réalisation de son premier long métrage. On y trouve alors finement développé le questionnement autour de la place de la femme dans la société actuelle. Pour incarner ses personnages, elle a fait appel à une troupe de comédiens dont la plupart ont depuis longtemps excellé au théâtre tout en restant discrets au cinéma. Blandine Lenoir leur laisse une saine confiance pour construire leur personnage à partir de leur énergie spécifique. Chacun se révèle dès lors au diapason de lui-même sans que l’un ne s’affirme au fil de l’histoire au détriment de l’autre :plus qu’un effet choral, c’est une foi dans la valeur démocratique de la mise en scène. Ce qui témoigne d’un profond respect pour le travail de ses comédiens comme il est rare de le voir dans le cinéma français actuel. Les dialogues de Blandine Lenoir sont savamment écrits et font mouche à chaque instant. L’histoire qui se déroule en un même lieu sur presque 24 heures, défile à un rythme trépidant sous la forme de la comédie abordant les sujets sérieux et hautement tabou de la sexualité féminine de l’adolescence au troisième âge. Les propos sont très bien étayés par les analyses de féministes émérites telle Christine Delpy.

Le passage au long métrage nécessite de se confronter à des budgets de production plus conséquents qui peuvent contraindre la créativité à l’œuvre et surtout l’élan de révolte qui pousse un auteur à prendre sa plume et sa caméra pour réagir face à un fait de société. En l’occurrence, le film est une réponse drôle et savoureusement intelligente aux mouvements régressifs réclamant la fin du droit de procéder à un avortement, la pruderie nauséeuse en matière d’éducation sexuelle à l’égard des enfants, le machisme qui retrouve un regain d’activité ces dernières années, etc. Blandine Lenoir n’a pas dû altérer son propos pour répondre aux demandes de ses financeurs : elle a fait appel à un producteur clairvoyant et à une production réduite au minimum qui lui permet de concentrer l’essence même de son désir cinématographique. Avec humour et une profonde tendresse pour ses personnages auxquels on adhère avec grand enthousiasme, la cinéaste livre un cours de sensibilisation visant à vaincre le tabou de l’éducation sexuelle qui entrave encore la liberté des femmes et par capillarité celle des hommes. Car il ne peut y avoir réellement d’émancipation et d’épanouissement individuel que si cela concerne à la fois les hommes et les femmes : pas d’humanité sans le respect de la diversité des genres. Dans cette édition DVD, les courts métrages sont à découvrir avec autant d’intérêt que le long métrage lui-même. Il ne s’agit pas de simples exercices d’école mais d’un approfondissement à part entière de sujets personnels avec un professionnalisme dans la mise en scène imparable. L’humour, l’engagement et la subtilité de l’écriture sont déjà là, avec des actrices au diapason d’elles-mêmes ! À cet égard Monsieur l’Abbé est d’une efficacité hors du commun avec une succession d’actrices incarnant les aveux épistolaires de femmes catholiques en matière sexualité brimée dans les années 1930. Un film qui fera longtemps réfléchir toutes les ligues de vertu !

 

 

Zouzou

de Blandine Lenoir

Avec : Olivier Broche (Jean-Claude Rabette), Laure Calamy (Lucie), Jeanne Ferron (Solange), Nanou Garcia (Brenda Nelson), Sarah Grappin (Marie), Florence Müller (Agathe), Philippe Rebbot (Frédo), Antoine Bechon (Théo), Anouk Delbart (Zouzou), Blandine Lenoir (la mère de Lisette), Jean-Luc Gaget (le barman)

France - 2014.

Durée : 78 min

Sortie en salles (France) : 24 décembre 2014

Sortie France du DVD : 17 juin 2015

Format : 2,35 – Couleur

Langue : français.

Éditeur : Blaq Out

Bonus :

Entretien avec la réalisatrice Blandine Lenoir (15’)

Courts métrages de Blandine Lenoir :

Monsieur l’Abbé (35 min, 2010)

Rosa (23 min, 2005)

Dans tes rêves (16 min, 2003)

Site de l’éditeur : http://www.blaqout.com/film/zouzou

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.