André Mba Obame : AMO, 5 ans déjà !

Le dimanche 12 avril 2015, André Mba Obame (AMO) s’endormait à jamais pour l’Eternité. A Yaoundé. Loin de son Medouneu natal. Il avait 58 ans. Dimanche dernier, sa famille, ses amis et ses partisans ont, dans la pudeur et le recueillement, rendu hommage à ce leader charismatique trop tôt parti. Parmi ces témoignages, celui de son neveu, Thierry Obiang…

img-20200413-204322

Mes chers Amis,

J'ai commenté hier 12 avril 2020, le message publié par Madame Aurélie Eyang en hommage à son frère, le Président André MBA OBAME qu'elle pleure avec le même chagrin depuis sa disparition  en terre étrangère, le 12 avril 2015. Une mort dans la plus dure des souffrances, un sacrifice suprême commandité et fêté au champagne et dans une joie immense par ses bourreaux, le soir même de l'annonce officielle de son décès au Cameroun.

 

Pour éponger ses larmes dont les gouttes s'épaississent année après année, pour apaiser son cœur, pour calmer sa douleur et lui rappeler le message d'espérance qu'il nous a laissé tel un précieux héritage, ce parchemin de la Nouvelle Espérance, qui nous porte et nous conduit vers le sentier qu'il a tracé, le chemin de la vérité, celui de la Réconciliation nationale, de la Réparation et de la Reconstruction, j'ai écrit ces quelques mots. Pour elle d'abord, mais aussi pour ce Peuple calme, et qui attend. Pour ce peuple qui a temporairement reculé, mais qui n'a pas dit son dernier mot. Ce Peuple Gabonais qui ne s'est jamais trompé dans le choix des dignes fils de la nation qu'il sentait capables de présider aux destinées du pays.

img-20200413-203519

 

POUR ELLE, POUR VOUS ET POUR LA NATION, J'AI ÉCRIT :

 Les morts ne sont pas morts, ils apaisent nos cœurs, ils élèvent nos esprits, ils nous guident et nous portent vers la réconciliation, la réparation, et la reconstruction nationale. Ils nous orientent vers la paix des braves, ils nous conseillent d'œuvrer à la restauration de notre nation. Et lui en particulier, lui AMO, nous rappelle, en ce 12 avril 2020, la cruauté des bongoïstes, il témoigne des dégâts causés à la nation par un régime familial plus que jamais nuisible à la cohésion nationale, à la paix, à la justice sociale. Un régime qui sème la mort et le désespoir dans les familles, un régime qui cultive la misère pour maintenir tout un peuple dans la soumission, un régime qui s'abreuve du sang de ses concitoyens assassinés dans la barbarie abjecte des crimes rituels, un régime qui promet tout, et ne réalise rien, un régime qui ruine notre pays un peu plus chaque jour, un régime capable de maintenir en prison, en situation de crise sanitaire mondiale, ses aveugles serviteurs d'hier dont un supposé « messager intime ». Bref, un régime sans cœur.

 

Le peuple accompagne dans la dignité la dépouille de son Président Le peuple accompagne dans la dignité la dépouille de son Président

Mais un régime qui nous rappelle chaque jour l'urgence d'une renaissance nationale, un régime qui oblige chaque Gabonaise et chaque Gabonais à s'engager pour une Nouvelle Espérance, celle souhaitée, préparée et léguée par AMO à son Peuple digne et admirable.

         

AMO : un leader charismatique AMO : un leader charismatique
                                                                             

LE GABON A TOUT POUR RÉUSSIR, ET NOUS ALLONS LE FAIRE RÉUSSIR !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.