Mobilisée

Je viens d'apprendre que le garagiste de mon village n'excluait pas de fermer boutique après le déconfinement, la coiffeuse est prête à retourner bosser quelle que soit la situation sanitaire, combien seront-ils demain à disparaître, à préférer prendre des risques plutôt que perdre leur emploi ? Les charges des PME PMI reportées doivent être abandonnées.

 © céline wagner © céline wagner

 

Préparons le Jour d’après

Ensemble, préparons le Jour d’Après, avec un même mot d’ordre : « plus jamais ça ! ». Avec 15 organisations*, nous appelons chaque citoyen-ne – vous ! – à faire entendre sa voix pour défendre des mesures sociales, environnementales et féministes et construire, ensemble, le monde d’après.

La crise sanitaire actuelle a mis le monde à l’arrêt tout en le précipitant dans l’urgence : celle de sauver des vies. Celle, aussi, de repenser et reconstruire un système qui, la preuve vient d’en être dramatiquement donnée, ne mène qu’à l’impasse. Une impasse sanitaire, mais aussi sociale et climatique, pour laquelle nous sonnons l’alarme depuis des années.

Aujourd’hui, une opportunité historique nous est donnée : celle d’une remise à plat d’un système injuste, climaticide et sexiste. Celle de réaliser les changements politiques nécessaires, les plus importants de ces dernières décennies. Celle d’un progrès collectif, jamais réalisé depuis des générations, pour un monde juste et durable. Celle de construire un monde « d’après » qui profite à toutes et tous et non plus à une minorité privilégiée, et préserve notre avenir et celui de la planète.

Dans ses dernières déclarations, Emmanuel Macron a appelé à des « décisions de rupture » et à placer « des services (…) en dehors des lois du marché ». Au-delà de grands discours, l’heure est aux actes.

En tant que citoyen-ne-s, nous avons toutes et tous le pouvoir de nous faire entendre pour prendre part à ces décisions qui impacteront durablement nos vies et les générations futures.

La suite ici : Pétition pour le jour d'après

Capture d'écran Capture d'écran

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.