-CETRI-

Le Centre tricontinental est un centre d’étude, de publication, de documentation et d’éducation permanente sur le développement et les rapports Nord-Sud

Louvain-la-Neuve - Belgique

Sa biographie
Le Centre tricontinental (CETRI), organisation non gouvernementale fondée en 1976 et basée à Louvain-la-Neuve (Belgique), est un centre d’étude, de publication, de documentation et d’éducation permanente sur le développement et les rapports Nord-Sud. Le CETRI a pour objectif de faire entendre des points de vue du Sud et de contribuer à une réflexion critique sur les conceptions et les pratiques dominantes du développement à l’heure de la mondialisation néolibérale. Il s’attache en particulier à la compréhension et à la discussion du rôle des acteurs sociaux et politiques du Sud en lutte pour la reconnaissance des droits sociaux, politiques, culturels et écologiques. Les activités du CETRI sont de quatre types : étude, formation, publication, documentation. Le rôle des mouvements sociaux dans le Sud, la dynamique du mouvement altermondialiste, l’évolution des démocraties en Amérique latine, la portée des alternatives sociales et politiques dans le Sud, les logiques et conséquences des ajustements structurels et de l’aide au développement... constituent les principaux thèmes des travaux de ces dernières années. www.cetri.be
Son blog
5 abonnés Le blog du CETRI
Voir tous
  • Un nouveau printemps des peuples?

    Par
    Manifestation à Hong Kong le 1er octobre 2019 © Studio Incendo Manifestation à Hong Kong le 1er octobre 2019 © Studio Incendo
    Du Liban au Chili, d’Haïti à Hong Kong, en passant par l’Équateur, le Soudan et l’Algérie, les soulèvements au Sud se multiplient et s’intensifient. Si le déclencheur est spécifique à chaque contexte national, les ressorts sont partout les mêmes, et les modes d’organisation similaires.
  • Êtes-vous plutôt tourismophobe ou touristophobe ?

    Par
    « Tourismophobie », « touristophobie », les deux néologismes sont apparus ces dernières années dans la foulée d’un autre, le « surtourisme », lui-même avatar 2.0 du « tourisme de masse », boosté par l’explosion des minitrips low-costs et l’« airbnbisation » des centres-villes historiques. Qui est touristophobe, qui est tourismophobe aujourd’hui ?
  • Numérisation de l’agriculture : quels risques pour les paysans du Sud ?

    Par
    En mars 2019 s’est tenue à Bangkok, en Thaïlande, une rencontre internationale de mouvements sociaux consacrée à la « justice numérique » [1]. Une soixantaine d’activistes et universitaires, issus du monde entier, y ont participé. Entretien avec Kartini Samon, chercheuse et représentante régionale pour l’Asie de l’ONG « GRAIN » [2].
  • Le sens dessus dessous de l’« avenir du travail » vu du Sud

    Par
    « Le sens dessus dessous de l’avenir du travail vu du Sud », un éditorial signé par Cédric Leterme, extrait de l’ouvrage L’avenir du travail vu du Sud - Critique de la « quatrième révolution industrielle paru en juin 2019 aux éditions Syllepse.
  • Nicaragua : Amaya est libre

    Par
    Amaya Coppens Zamora est libre ! Un soulagement énorme pour ses proches. Étudiante belgo-nicaraguayenne emprisonnée depuis le 10 septembre 2018 pour avoir manifesté contre les politiques du gouvernement du Nicaragua, elle a enfin été libérée par un régime aux abois ce 11 juin, elle et plusieurs dizaines de prisonniers politiques.