Les scientifiques bossent pour la Roya

Suite à l'événement Alex une mission océanographique à été optenue par les chercheurs du laboratoire mixte geoazur (univ Nice, SU, Cnrs, Ird) et de L'IFREMER pour comprendre l'événement extrême qui a affecté les vallées de la Roya et de la Vésubie, et sa récurrence ces derniers millénaires. Parallèlement d'autres actions sont menées par l'université de Nice et Sorbonne Université.

https://univ-cotedazur.fr/events-uca/campagne-oceanographique

  • Suite à l'événement Alex une mission océanographique sur le navire Pourquoi pas ? (Genavir) a été optenue par les chercheurs du laboratoire mixte geoazur (univ Nice, SU, Cnrs). Cette campagne internationale avec l'université de Genova et Sapienza à eu lieu du 2 au 9 Novembre pour comprendre l'événement extrême lié à la tempête Alex et sa possible récurrence ces derniers millénaires. Parallèlement d'autres actions sont menées (projets "emergence" financés par Sorbonne Université, ANR) pour revoir des plans d'aménagement durables et en profiter pour faire le lien entre chercheurs et populations locales. Ces projets transdisciplinaires et de sciences participatives sont des actions "bottom up". 

Ces projets devraient amener l'Europe à aider aussi la recherche et les citoyens de cette région (appels d'offre Intereg).

Nous ne laissons pas les deux vallées à l'abandon. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.