Funeste complot

EXCLUSIF Charly Teddy - Analyste politique: Funeste complot

J'ai fait un rêve ; l'horizon est sombre.

J'ai fait un rêve; je vois du déja vu.

J''ai fait un rêve ; le temps qui couve est douteux.

Ils sont en conciliabule. 

Ils murmurent, comme ceux qui ourdissent un complot.

Camouflés dans des apparences trompeuses, ils avancent dans l'opacité  des idées. 

J'ai fait un rêve; je vois de mauvais acteurs  dans un remake de mauvais genre.

Un piètre  scénario comme la "supercherie d'octobre ".

Je revois, comme si c'était hier, la descente des marches de Victor TOPANOU en cette fin d'avril 2019.

Je le vois, sur le perron de la Présidence avouer toute la force de conviction du Président Patrice TALON qui l'a retourné, comme une crêpe.  

Lui, l'éminent sachant au ton doctoral, qui vante la marche forcée du Président contre le consensus habituel. La science et la conviction de la veille étaient éteintes.

La fin du film d'alors, on la connaît. 

Quelques associés réunis en experts dans un dialogue convenu entre soi, et de larges pans de notre Constitution chiffonnés.

Je vois la vague des nouveaux  acteurs se préparant à  jouer à  leur tour la caution. Ce peut-être le titre du remake. "Caution pour un deuxième bail".

La trame du film n'a pas changé.  La réalisation  s'est adjointe les services de sociétaires si viles.  Ils sont au rendez-vous,  pour jouer les souffleurs. C'est à la limite d'une pièce  de théâtre dont le public devine aisément la suite.

Jeux d'acteurs empruntés, textes embrouillés, seule la chute compte.

Le pitch du clap de fin, je vous le lis en mille.

Un chevalier servant, de blanc maquillé,  discoure sur un pavé de recommandations, tenu de main moite. Supplications et jérémiades pour une concession au parrainage. 

En réponse et sautant sur le concerté,  le marquis de PAG lance, sous les salves concoctées, un 《 je vous ai compris》 magnanime. 

 

J'avoue qu'au sortie d'un rêve aussi cauchemardesque, j'ai la sueur du dégoût. 

Il faut donc conjurer le mauvais sort.

Charly Teddy

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.