Que les religions (de toutes origines) veuillent s'exprimer ne me surprend pas trop. Qu'elles n'aient pas compris (ou admis devrais-je dire) que nous vivons dans un pays laïque qui impose des contraintes à tous : la religion est du domaine du privé.

Qu'elles veuillent trouver des tribunes, en user et abuser ne me surprend pas plus...

Le vrai problème c'est lorsque les médias se transforment en porte voix bien au delà d'un simple droit et devoir d'information ! Nous avons subit durant 48 heures à un étalage d'interventions et de reportages de toutes sortes transformant les "transistors" et les "étranges lucarnes" en confessionnaux, en tribunes et en chapelles improvisées au delà de l'acceptable.

La France n'est la fille ainée d'aucune "église", elle est à l'origine des droits de l'homme et le pays de grands penseurs universalistes (même si parfois et de nos jours encore ...).

J'imagine la levée de boucliers de tous ces "bien pensants" si ... un Imam, un Rabin, ou tout autre représentant d'un courant religieux avait obtenu une telle tribune à une échelle nationale et audelà de nos frontières (les ondes ne s'arretent pas aux frontières à l'inverse des nuages toxiques)... que de bruit anti ceci anti celà...

Les ondes porteuses de messages toxiques ne limitent pas leur zone de propagation !

Le hasard de la nature a fait que je suis hétéro. J'ai des amis homos, qui vivent en couple et élèvent le fils de l'un d'eux d'une façon intelligente et équilibrée telle que j'aimerais voir tous les enfants de notre pays grandir et s'épanouir. Et ça n'a rien d'exceptionnel ! bien evidemment ! Etant hétéro, marié, ayant des enfants... je n'ai pas fait mieux !

Je suis pour le mariage ouvert à tous ceux et celles qui s'aiment sans restriction.

Je suis pour le droit à l'adoption que l'on soit célibataire ou en couple, marié ou non.

Je suis pour l'égalité totale des droits et devoirs au sein d'un couple. 

Pour respecter notre charte (pour une fois) je ne dirai pas tout le bien que je pense, entre autres,de Mme Boutin et ses grenouilles de bénitier.

En revanche en ce qui concerne les médias qui ont relayé au delà du raisonnable cette propagande je les condamne à "5 Pater et 10 Ave" pour se faire pardonner !  

Comme disait mon grand-père, à bas la calotte ! (à quoi je préciserai : quand elle sort de chez elle)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.