directives anticipées

Ne pas écrire ses directives anticipées.

Jusqu'à présent je trouvais que c'était une bonne idée d'écrire ses directives anticipées mais je viens de découvrir que tous les eugénistes (petits et grands pouvoirs) peuvent s'emparer de celles -ci quand bon leur semblent.

Ma mère a fait plusieurs séjours à l’hôpital pour une pneumonie depuis janvier et a miraculeusement échappé au covid car le médecin se méfiait d'elle pensant qu'elle avait le covid alors que c'est lui qui l'avait après un voyage à l'étranger.Il l'a d'ailleurs transmis à plusieurs soignants.

Bref ,après un traitement antibiotique elle a réussi à remonter la pente et est repartie dans sa maison de retraite. Ma mère de 83 ans ne boit pas d'eau,il faut toujours la forcer ce qui avait été bien fait à l'hopital.Donc nous(les enfants) lui téléphonons tous les jours et dès le 3ème jour elle ne parle presque plus,très fatiguée,très lente.Ma soeur a le médecin remplaçant au téléphone qui lui parle très rapidement de fin de vie.Etonnée,je lui dis que même les animaux on ne les piquent pas si vite.Mon frère et moi sommes autorisés à aller la voir:cela fait 2 mois que nous ne l'avons pas vue.

Elle est dans son lit, bien, mais elle est à moitié endormie.Nous voyons le médecin qui nous demande si elle a laissé des directives anticipées,nous lui disons que non.Ensuite il nous dit qu' il ne sait pas s' il doit la réhydrater avec du glucose ou avec des sels minéraux car les sels minéraux ça pourrait ne pas être bon;que les analyses sont parties et que dès que il aura les résultats... mais que des fois ça peut les faire durer plus longtemps et que c'est mieux si on ne les réhydrate pas ect...genre que je t'embrouille.Je ne comprends pas bien ce qu'il dit donc on dit qu'il vaut mieux la perfuser dès que les analyses seront revenus.Il est 16h.

On rentre chez nous ,on s'appelle ,on est trois et on se dit qu'elle est peut être simplement déshydratée et donc il faut la perfuser et après on verra comment ça évolue:elle n'est pas en souffrance.N'importe quel clampin peut faire cette analyse.

18H On rappelle l'ephad mais le médecin est parti,l'infirmière ne peut rien faire ,il faut attendre demain matin.

10H ma soeur appelle ,l'infirmière dit que les résultats montrent qu'elle est anémiée mais que le médecin n'est pas encore passé.

On se dit qu'il vaudrait mieux l'hospitaliser; on est d'accord; c'est notre souhait.

12H toujours pas de médecin

13H maintenant il nous dit qu'elle a peut être fait un avc alors on saute sur l'occasion pour dire que nous voulons qu'elle soit hospitalisée;elle n'est toujours pas perfusée avec du glucose;et après de longues tergiversations il a cédé.(peut être;17h30 pas encore de nouvelles)

J'écris cela pour tous ceux à qui on a dit que leurs parents étaient morts sans savoir comment,sans avoir pu les revoir.Le Covid,il a bon dos.On s'assoit en ce moment sur tous les droits humains.A tous les niveaux.Du plus haut sommet en passant par tous les ministères et même dans les petits ephad.Donc pas de directives anticipées.C'est trop commode.

Je ne me faisais plus d'illusions sur les sommets mais là ça mitraille à tous les niveaux.

Un de mes enfants faisait souvent cette blague:" pendant la guerre on a donné les juifs mais on n'a jamais donné les coins à champignons"

Demain, on ne saura pas qui sera aux pouvoirs grands et petits!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.